Suivez le courant!       819 623-7374
Partager:
10 octobre 2019

Fondation André-Boudreau

Deux projets de prévention pour les jeunes des Laurentides

Kathleen Godmer , journaliste

La campagne Web de la Fondation proposera une série de capsules vidéo humoristiques mettant en vedette Rosalie Vaillancourt et Medhi Bousaidan, deux humoristes que les jeunes apprécient (photo : gracieuseté).
La campagne Web de la Fondation proposera une série de capsules vidéo humoristiques mettant en vedette Rosalie Vaillancourt et Medhi Bousaidan, deux humoristes que les jeunes apprécient (photo : gracieuseté).

La Fondation André-Boudreau, en collaboration avec le Centre intégré de sante? et de services sociaux (CISSS) des Laurentides, a procédé, le 24 septembre dernier, au lancement de deux projets de prévention novateurs visant les jeunes entre 11 et 17 ans des Laurentides.

« L’objectif de la journée “ Ma famille numérique ” est principalement d’informer les parents et les jeunes sur les différents enjeux de l’ère numérique incluant les réseaux sociaux, la saine utilisation des écrans et la cyber dépendance. Les ateliers seront offerts séparément aux enfants des parents afin de se concentrer sur les préoccupations de chacun. Concernant la campagne sur la prévention de l’anxiété, il s’agit de s’attaquer à un fléau grandissant chez nos jeunes qui est un facteur les menant aux diverses dépendances. Nous savons que si l’on abaisse le niveau d’anxiété chez nos jeunes, les dépendances baisseront également », a expliqué Nadia Dahnam, présidente de la Fondation.

Famille numérique, faisons équipe !

Le premier projet est une activité de sensibilisation gratuite intitulée : “ Famille numérique, faisons équipe ! ” qui a eu lieu le 6 octobre dernier, a? l’Académie Lafontaine de Saint-Jérôme. Cet atelier gratuit était offert aux familles pour promouvoir la saine utilisation des écrans et prévenir la cyberdépendance. On y a présenté des ateliers et des conférences s’adressant aux jeunes de 11 a? 17 ans et a? leurs parents afin de mieux les outiller face a? cette réalité. Le célèbre YouTubeur PL Cloutier était présent comme conférencier.

« Pour le moment, l’activité se tient à Saint-Jérôme parce que ce sont des intervenants d’ici qui nous ont approchés, mais rien n’empêche d’en tenir une autre dans les Hautes-Laurentides si les ressources nous contactent. Il s’agit d’une première expérience et nous sommes conscients que le territoire est grand malgré l’offre de transport pour des gens plus éloignés, nous aimerions pouvoir offrir ce genre de journée à d’autres endroits dans les Laurentides dans le futur », a mentionné Mme Dahnam.

Prévention de l’anxiété

Le deuxième projet est une campagne Web novatrice pour prévenir l’anxiété chez les jeunes. En collaboration avec la Direction de sante? publique du CISSS des Laurentides, la Fondation André-Boudreau souhaitait poser une action pour promouvoir une sante? mentale positive et prévenir l’anxiété chez les adolescents de 11 a? 17 ans de la région des Laurentides.

Le tout a pris la forme d’une campagne Web qui proposera une série de capsules vidéo humoristiques mettant en vedette Rosalie Vaillancourt et Medhi Bousaidan, deux humoristes que les jeunes apprécient particulièrement. Ces capsules aborderont le thème de l’anxiété dans différents contextes de la vie de tous les jours d’un adolescent. Elles seront lancées le 14 octobre prochain.

Le tout sera relie? a? une plateforme Web ou? les jeunes, de même que les parents et les intervenants, pourront accéder a? du contenu informatif, des outils et des ressources pour prévenir le stress et l’anxiété au quotidien. Les capsules seront diffusées via les réseaux sociaux et seront aussi accessibles sur le site Web de la Fondation André-Boudreau.

« C’est la première fois que le CISSS des Laurentides collabore avec notre Fondation pour des projets de prévention auprès des jeunes et nous sommes très reconnaissants de leur engagement […]. La Fondation Travaille étroitement avec le CISSS des Laurentides, car ce sont eux qui travaillent sur le terrain avec les jeunes. Nous travaillons déjà avec le département de la dépendance jeunesse et avons eu le plaisir d’ajouter la prévention grâce au département de la santé publique. Ce sont des gens motivés à aider la jeunesse dans la mesure de leurs capacités et ils sont très dédiés à nous accompagner dans nos différents projets afin de s’assurer que nos jeunes reçoivent les meilleures pratiques en tant qu’intervention et prévention. En jumelant nos forces, le CISSS et la fondation réussissent à mettre des projets innovants au service de tous les jeunes des Laurentides », souligne Nadia Dahman.

Hautes-Laurentides : santé mentale et anxiété

Selon Mme Dahman, dans les Hautes-Laurentides, comme dans les Laurentides elles-mêmes, les problèmes de santé mentale et d’anxiété chez les jeunes sont des réalités très présentes.

« Il s’agit d’une problématique préoccupante pour nos jeunes des Laurentides. Selon les résultats de l’Enquête québécoise sur la santé des jeunes du secondaire 2016-2017, 21 % des élèves du secondaire ont reçu un diagnostic médical d’anxiété (17 % au Québec) c’est une augmentation depuis le dernier cycle de l’enquête (11 % en 2010-2011). C’est donc une grande préoccupation des milieux scolaires et de la santé qui désirent intervenir face à cette problématique », a-t-elle précisé.

Partager:

Kathleen Godmer , journaliste

  • Courriel