Suivez le courant!       819 623-7374
Partager:
30 septembre 2019

Les Sentiers fléchés du groupe Sentiers Coureurs des bois

Lancement et inauguration d’une carte et d’une signalisation récréotouristiques

Murielle Yockell , Journaliste-pigiste

Quelques représentants du groupe Sentiers Coureurs des bois (SCB): Paul Ouimet, propriétaire de la Pourvoirie 100 lacs sud; Benoit Gladu, représentant de la pourvoirie Fer à Cheval; Christine Labrecque, personne-ressource des SCB; Martin Gamache, propriétaire du Rabaska Lodge et Marco Léonard, propriétaire du Comfort Inn (photo : Murielle Yockell – Le Courant des Hautes-Laurentides).
Quelques représentants du groupe Sentiers Coureurs des bois (SCB): Paul Ouimet, propriétaire de la Pourvoirie 100 lacs sud; Benoit Gladu, représentant de la pourvoirie Fer à Cheval; Christine Labrecque, personne-ressource des SCB; Martin Gamache, propriétaire du Rabaska Lodge et Marco Léonard, propriétaire du Comfort Inn (photo : Murielle Yockell – Le Courant des Hautes-Laurentides).

Le 24 septembre dernier, le groupe Sentiers Coureurs des bois inaugurait fièrement ses cinq « Sentiers fléchées » récemment balisés et cartographiés selon le concept des réseaux de transport en métro. Ainsi, les sentiers quad, côte-à-côte et moto hors route qui parcourent le territoire des Hautes-Laurentides sont maintenant balisés de flèches de couleurs.

Réalisée avec la contribution financière de Tourisme Laurentides et de la Caisse Desjardins du cœur des Hautes-Laurentides en plus du soutien technique obtenu auprès du Centre local de développement (CLD) d’Antoine-Labelle, la nouvelle signalisation des sentiers déjà reliés au réseau de sentiers fédérés a pour objectif d’accroître l’achalandage touristique dans la forêt des Hautes-Laurentides.

« Les gens ont besoin d’avoir un aspect sécurité dans les sentiers. À ce niveau, les fédérations, que ce soit quad ou motoneige, font une excellente job, mais nous on parle d’un produit touristique. Sept concessionnaires spécialisés en véhicules récréotouristiques possèdent chacun une cinquantaine d’unités (offertes en location) dans un périmètre de 6 kilomètres carrés. On est une ville VHR ! C’est quand même pas rien. La Moto Aventure est un nouveau marché qui circule, depuis peu, sur les mêmes sentiers fréquentés par les véhicules quad et côte-à-côte. Il faut s’organiser pour que les gens le sachent; il faut en faire la promotion », rapportait Martin Gamache, membre du groupe et propriétaire du Rabaska Lodge à Ferme-Neuve.

En plus d’être clairement identifées sur la carte promotionnelle, ces cinq sentiers mènent directement chez les membres du groupe qui sont aubergistes en forêt et hôteliers urbains. Ce concept leur permet également de diversifier et compléter leur offre estivale et automnale.

Selon ce que rapporte Frédéric Houle, directeur général du CLD d’Antoine-Labelle, l’industrie des véhicules tout-terrain représente annuellement pour la seule région des Hautes-Laurentides, 60 M$ en retombées économiques.

Comment cela fonctionne...

Des flèches de couleurs ont été installées aux 2,5 kilomètres en alternant d’un côté à l’autre du sentier. De cette façon, la signalisation sur ces sentiers s’en retrouve nettement améliorée ainsi que la sécurité.

À la croisée de deux sentiers fléchés, des stations aux noms évocateurs fournissent des informations complémentaires telles que les directions et le nombre de kilométrage à faire pour se rendre à destination. Le tout est complété par des affiches des membres du groupe qui se trouvent sur les itinéraires.

Pour ce qui est de la carte promotionnelle, on retrouve au recto cinq sentiers de couleurs différentes partant d’un point de départ jusqu’à la dernière station comme cela se fait dans les stations de métro des grandes villes. Au verso, on y retrouve les sentiers fédérés de la motoneige. Ainsi, été comme hiver, une activité fait la promotion de l’autre.

Pour planifier à l’avance l’itinéraire, les kilométrages, les services offerts et pour en savoir plus sur les clubs que longent ces parcours, le groupe suggère de compléter l’itinéraire à l’aide de la carte interactive disponible sur le site Web de la Fédération québécoise des Clubs Quads (FQCQ).

Un peu d’histoire

Cela fait plus de 20 ans que l’idée de créer le groupe Sentiers Coureurs des bois a germé, rapportait Christine Labrecque. À cette époque, le réseau de motoneige s’était énormément développé. Claude Lavigne, autrefois propriétaire du Domaine Lounan et de la Pourvoirie des 100 Lacs, accueillait déjà des Européens. Il en était de même pour plusieurs pourvoiries ouvertes sur une base annuelle. La question était de savoir comment attirer la clientèle québécoise et américaine.

Pour y remédier, M. Lavigne, qui collaborait déjà avec des pourvoiries d’ici et limitrophes à la région, a réuni une dizaine de ces propriétaires. Le but de la rencontre: créer un groupe intéressé à investir exclusivement dans la commercialisation de ce créneau touristique. Depuis, les membres du groupe investissent ensemble temps et argent pour faire la promotion de cette industrie.

De nos jours, ce groupe compte une carte du réseau de sentiers pour les véhicules hors route, deux sites Internet, une présence sur les réseaux sociaux ainsi qu’aux Salons de plein air de même qu’une participation à des émissions de télé spécialisées en sports plein air en plus d’accueillir des tournées journalistiques.

Marco Léonard propriétaire du Comfort Inn; Jean-Marc Bélanger, président de la ZEC Petawaga et de la Régional des ZEC des Hautes-Laurentides; Martin Gamache, propriétaire du Rabaska Lodge; Pierre Leroux, représentant du Club Quad Destination Hautes-Laurentides et Jacques Chainé, agent de liaison pour la Fédération québécoise des Clubs quads (FQCQ). Photo : Murielle Yockell – Le Courant des Hautes-Laurentides.

Galerie de photos

Partager:

Murielle Yockell , Journaliste-pigiste

  • Courriel