Suivez le courant!       819 623-7374
Partager:
17 septembre 2019

13e édition de la levée de fonds Chaumière / Fondation de l’hôpital

Profit record et entente de trois ans au menu

Hélène Desgranges , pigiste

Remise du chèque au montant de 7 142,85$. Cette 13e édition de la levée de fonds organisée par la Chaumière pour la Fondation de l’hôpital a permis de dépasser la somme de 2018 de 700$ (photo gracieuseté : restaurant La Chaumière).
Remise du chèque au montant de 7 142,85$. Cette 13e édition de la levée de fonds organisée par la Chaumière pour la Fondation de l’hôpital a permis de dépasser la somme de 2018 de 700$ (photo gracieuseté : restaurant La Chaumière).

80 kg de fromage en grain, 850 livres de patates, 700 hamburgers, 70 kg de bœuf local, des frites, de la poutine et 7 142,85 $ en argent pour de l’équipement. Voici le portrait, grossièrement tracé, de la levée de fonds tenue cette année pour la Fondation de l’hôpital de Mont-Laurier par le restaurant La Chaumière. Un regard plus en profondeur de l’activité démontre un tableau complémentaire tout aussi impressionnant.

C’est une équipe de 24 individus (14 employés et 10 bénévoles) qui a mis la main à la pâte (et aux patates!) le 12 septembre dernier.

Bien que non relié à un projet particulier, cet argent restera dans la région et sera réinvesti ici, à l’hôpital, au CLSC de Mont-Laurier, au point de service de Notre-Dame-du-Laus ou au CHSLD. C’est probablement cette raison qui fait le succès de l’événement. Dès le matin, des entreprises réservent des dîners venant s’ajouter aux commandes régulières et aux repas consommés directement pour aider la levée de fonds.

Ce n’est pas la seule activité de levée de fonds que tient la Chaumière mais selon Alexandre Tremblay, l’un des copropriétaires, il s’agit de la plus grosse, renouvelée d’année en année. Cette fois, les propriétaires se sont engagés auprès de la Fondation pour trois ans.

Le profit est calculé en déduisant le prix coûtant des aliments au montant des ventes et si celui-ci est si important, c’est aussi grâce à la synergie des commerçants locaux et des fournisseurs qui, eux aussi, offrent des rabais ou des gratuités, parfois même sans avoir été approchés, pour la bonne cause.

Les préparatifs de la journée débutent la veille, mais l’organisation, pour sa part, prend quelques mois à se mettre en place. Si la journée est une réussite, c’est assurément parce que, cette journée-là, La Chaumière se transforme en ruche.

« On s’améliore avec les années, tout le monde connaît sa place et ses tâches, on y arrive même si ce n’est pas grand », raconte avec fierté Alexandre, sous le regard entendu de son frère Maxime.

La famille Tremblay réalise l’événement depuis six ans, parce qu’elle avait envie, tout comme les anciens propriétaires, de redonner à la population qui l’encourage tout le reste de l’année.

Partager:

Hélène Desgranges , pigiste

  • Courriel