Suivez le courant!       819 623-7374
Partager:
11 septembre 2019

Les élections sont déclenchées

Qui sera le prochain député fédéral de Laurentides-Labelle?

Simon Dominé , Rédacteur en chef

Les élections fédérales ont été déclenchées le 11 septembre (photo : Pixabay).
Les élections fédérales ont été déclenchées le 11 septembre (photo : Pixabay).

Les élections fédérales 2019 ont été déclenchées le 11 septembre par le premier ministre Justin Trudeau. La circonscription de Laurentides-Labelle, représentée par le libéral David Graham depuis 2015 changera-t-elle de couleur? Réponse le 21 octobre prochain.

Pour cette 43e élection générale, les Canadiens sont appelés aux urnes au terme d’une campagne qui durera 41 jours. En 2015, elle avait duré 78 jours et s’était conclue par une écrasante victoire des libéraux de Justin Trudeau face aux conservateurs de Stephen Harper, qui était le premier ministre du Canada depuis 2006.

À la dissolution du Parlement le 11 septembre, le parti libéral du Canada (PLC) comptait 177 sièges, le parti conservateur du Canada (PCC) 95, le Nouveau Parti démocratique (NPD) 39, le Bloc Québécois (BQ) dix, le parti vert du Canada (PVC) deux et le parti populaire du Canada (PPC) un.

Résultats de 2015 dans Laurentides-Labelle

Après avoir été représentée par le NPD suite à « la vague orange » de 2011, la circonscription de Laurentides-Labelle a choisi David Graham en 2015.

Ce dernier avait été élu avec 32,11% des suffrages, devant le BQ représenté par Johanne Régimbald (29,77 %) et le NPD du candidat Simon-Pierre Landry (26,32 %). Les conservateurs de Sylvain Charron étaient loin derrière (9,82 %), tandis que les verts de Niloufar Hedjazi (1,98%) fermaient la marche.

Les candidats

Le député sortant David Graham sollicite un second mandat à la tête de Laurentides-Labelle. La campagne était à peine lancée qu’il prenait la pose dans son village natal de Sainte-Lucie-des-Laurentides pour accrocher sa première pancarte.

Signe que la circonscription fait partie des régions qui auront un impact sur la capacité du BQ de former à nouveau un parti officiel aux Communes, son chef, Yves-François Blanchet, n’a pas attendu que le déclenchement des élections pour prendre le pouls des Hautes-Laurentides. Il a rendu visite à sa candidate, Marie-Hélène Gaudreau, le 31 août. Le 6 septembre, cette dernière a d’ailleurs lancé sur les réseaux sociaux que M. Blanchet reviendrait bientôt.

Également via les réseaux sociaux, Claude Dufour, qui porte les couleurs du NPD, a fait savoir de son côté le 11 septembre qu’il avait décidé de limiter l’affichage de pancartes électorales « pour diminuer notre empreinte écologique » et a invité les autres candidats à en faire autant.

Du côté des conservateurs, Serge Grégoire a choisi Sainte-Agathe-des-Monts pour lancer sa campagne, lors d’un 5 à 7 organisé le 10 septembre.

« C’est parti. La campagne commence demain en espérant que le focus sera sur l’état de notre environnement et notre désir d’entamer un virage écologique sérieux ! », a lancé le même jour sur les réseaux sociaux le candidat du PVC, Gaël Chantrel.

Un autre candidat sera lui aussi de la course dans Laurentides-Labelle : il s’agit de Richard Evanko, qui représentera le PPC et son chef, Maxime Bernier.

D’autres candidats dont le parti n’est pas représenté aux Communes pourraient aussi se joindre aux débats. On pense, par exemple, au candidat du Parti Rhinocéros, Ludovic Schneider.

Partager:

Simon Dominé , Rédacteur en chef

  • Courriel