Suivez le courant!       819 623-7374
Partager:
11 septembre 2019

Les Laurentides et l’alcool

Une consommation dans la moyenne selon Éduc’alcool

Kathleen Godmer , journaliste

Cette enquête, menée par CROP, pour Éduc’alcool, est la première révélant les pourcentages de consommateurs qui fument du cannabis en même temps qu’ils boivent de l’alcool, donnée tout à fait nouvelle. Elle est aussi le plus vaste échantillon jamais établi dans un sondage de la sorte (photo : Pixabay).
Cette enquête, menée par CROP, pour Éduc’alcool, est la première révélant les pourcentages de consommateurs qui fument du cannabis en même temps qu’ils boivent de l’alcool, donnée tout à fait nouvelle. Elle est aussi le plus vaste échantillon jamais établi dans un sondage de la sorte (photo : Pixabay).

Suite à la plus vaste enquête jamais faite sur la relation de chacune des régions du Québec avec l’alcool menée par CROP tous les deux ans pour le compte d’Éduc’alcool, il semblerait que les habitudes de consommation d’alcool dans les Laurentides soient similaires à la moyenne québécoise, et ce, sur plusieurs points.

Les habitudes de consommation d’alcool des résidents de Laurentides sont globalement similaires à celles de l’ensemble des Québécois. Ils sont toutefois plus nombreux à opter pour le vin (44%) et moins nombreux à consommer des spiritueux (11%). Ils boivent aussi davantage dans les discothèques (21%) que la moyenne (17%).

86 % affirment avoir bu de l’alcool au cours des 12 derniers mois, ce qui est comparable au reste du Québec (85 %) ; 57 % des habitants de la région affirment consommer des boissons alcoolisées une fois par semaine ou plus. Les Laurentiens consomment 1,9 fois par semaine, ce qui est identique à la moyenne québécoise.

Il semblerait que dans les Laurentides, la consommation soit légèrement moins excessivement que le reste des Québécois. 33 % des habitants affirment avoir dépassé les limites de consommation recommandées une fois par mois ou plus souvent au cours de la dernière année et ils sont moins nombreux à avoir consommé de façon excessive. Ils sont également moins nombreux à croire que leur consommation a un impact sur leur santé physique (14 %).

Conduite et alcool dans les Laurentides

Les résidents des Laurentides sont également dans la moyenne en termes de conduite avec les facultés affaiblies. 52 % affirment avoir conduit un véhicule après avoir consommé de l’alcool à l’intérieur de la limite permise. Directement sur la moyenne québécoise, 8 % avouent avoir conduit un véhicule après avoir consommé de l’alcool au-delà des limites permises.

Ils ont également des résultats identiques à la moyenne québécoise pour ce qui est du pourcentage ayant vu (26 %) ou traversé (21 %) un barrage policier au cours de la dernière année.

Même s’ils en voient autant que la moyenne québécoise, les résidents des Laurentides sont plus nombreux (57%) à croire qu’il est improbable de rencontrer un barrage policier pour l’alcool au volant.

82 % d’entre eux croient qu’il est criminel de conduire après avoir abusé de l’alcool, ce qui est un peu plus élevé qu’ailleurs au Québec (80 %). 9 % jugent la limite d’alcool pour conduire trop sévère (5 % au Québec).

L’alcool et le cannabis

Les habitudes de consommation des Laurentiens, en termes d’alcool et de cannabis, sont similaires à la moyenne des Québécois. 19 % consomment du cannabis; 25 % d’entre eux mélangent alcool et cannabis toujours ou souvent, ce qui est légèrement plus élevé que la moyenne québécoise (24 %).

Partager:

Kathleen Godmer , journaliste

  • Courriel