Suivez le courant!       819 623-7374
Partager:
9 septembre 2019

Dévoilement d’une sculpture de Roger Langevin

Notre-Dame-de-Pontmain honore ses bâtisseurs

Hélène Desgranges , pigiste

Josée Gougeon, conseillère municipale à Notre-Dame-de-Pontmain a pris le risque d’inviter Roger Langevin à fabriquer une sculpture pour sa municipalité.  Elle a réussi à mobiliser son entourage pour que le projet se réalise (photo : Hélène Desgranges – Le Courant des Hautes-Laurentides).
Josée Gougeon, conseillère municipale à Notre-Dame-de-Pontmain a pris le risque d’inviter Roger Langevin à fabriquer une sculpture pour sa municipalité. Elle a réussi à mobiliser son entourage pour que le projet se réalise (photo : Hélène Desgranges – Le Courant des Hautes-Laurentides).

300 personnes de tous âges étaient rassemblées au Parc Jean-Matha Constantineau de Notre-Dame-de-Pontmain le 31 août. C’était le moment attendu par plusieurs de découvrir la sculpture des fondateurs et bâtisseurs de cette municipalité réalisée par Roger Langevin, artiste bien connu de la région. La sculpture fabriquée à Rimouski a été livrée au parc de la municipalité le lundi précédent le dévoilement et installée de façon à être mise en valeur par la verdure et la rivière qui lui servent de décor naturel et à être vue de la Rte 309.

Le projet a été ne source de fierté pour les résidents de l’endroit qui ont été nombreux à vouloir une photo commémorative devant la sculpture.

C’est la conseillère Josée Gougeon qui a eu l’idée de demander à l’artiste Roger Langevin de réaliser une sculpture des bâtisseurs et fondateurs de Notre-Dame-de-Pontmain. « Elle a fait preuve de détermination et a su rallier les gens autour de ce projet », a mentionné le maître de cérémonie Sylvain Langlais en la félicitant. Elle qui s’est confiée à M. Langevin en lui expliquant sa surprise face à sa réponse positive ne le savait peut-être pas mais elle venait de réaliser le souhait d’un ancien collègue de l’artiste qui lui demandait souvent, il y a plusieurs années : « Tu devrais faire une sculpture pour Pontmain »!

Le monument est maintenant bien érigé au Parc Jean-Mantha Constantineau et son dévoilement, réalisé par des enfants de la municipalité, a soulevé les applaudissements et exclamations des gens présents sur le site. Sur les 300 personnes venues assister au dévoilement, des élus et dignitaires étaient de la partie. Tous ont pris la parole pour exprimer leur respect et offrir leurs hommages aux bâtisseurs de Pontmain mais chacun avait un petit mot à dire qui venait souligner leurs pensées.

De bons mots pour Pontmain et la lettre d’un ami qui fait réagir

Selon Francine Laroche, mairesse de l’endroit, en poursuivant dans la même foulée que les bâtisseurs, le début d’un autre siècle est possible. Pour Gilbert Pilote, préfet, Notre-Dame-de-Pontmain n’offre pas seulement un potentiel touristique immense dans la région mais aussi un potentiel thérapeutique qui permet aux touristes d’oublier leur tracas lors de leur visite. Pour Chantale Jeannotte, député provinciale, Notre-Dame-de-Pontmain est une pionnière dans les Hautes-Laurentides et mérite toute l’attention qu’elle reçoit. David Graham, député fédéral, s’est permis de citer des paroles de sage mais a fait s’exclamer de surprise, la foule, en lisant le mot envoyé aux résidents de la municipalité par l’un de ses amis : Justin Trudeau.

Un artiste rassembleur

Le choix de l’artiste pour réaliser la sculpture commémorative semble avoir fait l’unanimité à en juger par les gens s’étant déplacé à Notre-Dame-de-Pontmain pour le rencontrer et voir le fruit de son travail.

Roger Langevin, qui a vécu 32 ans dans la région et qui a à son actif la réalisation de plusieurs œuvres majeures exposées sur le territoire des Hautes-Laurentides, n’a rien perdu de la fougue qui le caractérise, selon ses anciens étudiants ou collègues.

Même s’il passera bientôt le cap des 80 ans, il ne s’épuisait en rien à expliquer la réalisation de sa sculpture, les matériaux durables utilisés, le travail d’ingénieur requis chez l’artiste qui doit réaliser des œuvres de cette envergures qui seront sécuritaires et indestructibles. Il ne cachait pas sa fierté de laisser une trace tangible de son travail à Notre-Dame-de-Pontmain.

Reconnaissant envers ses assistants, il a mentionné que ceux-ci lui donnent souvent le courage et l’énergie et a enrichi la description de ce travail d’équipe par une image qui a fait sourire la foule : « On vivait comme des drogués. Ça n’a pas de bon sans de travailler encore ainsi à près de 80 ans »!

Des gens fiers

Le dévoilement de la sculpture a été entourée d’autres activités au cours de la journée. Sur le site, rien n’avait été laissé au hasard. En attendant le dévoilement, le public pouvait découvrir le talent de quelques artistes et artisans et Zakary Auclair, jeune violoniste dont la mère vit à Pontmain, a permis une note d’ambiance nostalgique.

Des enfants qui s’agrippaient et grimpaient sur la sculpture aux aînés émus de prendre la même posture qu’un bâtisseur géant le temps d’une photo, tous ont honoré leurs anciens et ont exclamé leur fierté à leur façon.

Le dévoilement de la sculpture a attiré à Notre-Dame-de-Pontmain, 300 personnes venues de partout, les dignitaires n’avaient que de bons mots à exprimer à la municipalité qui fête ses 125 ans d’existence (photo : Hélène Desgranges – Le Courant des Hautes-Laurentides).

Galerie de photos

Partager:

Hélène Desgranges , pigiste

  • Courriel