Suivez le courant!       819 623-7374
Partager:
8 septembre 2019

Un gros travail d’équipe

La piste de « dirt jump » est remise à neuf pour les jeunes

Ronald McGregor - Info Nord , journaliste

Tonga snowskatevélo a piloté le projet de réfection de la vieille piste de « dirt jump » de la Ville de Rivière-Rouge pour en faire un véloparc plus facile d’accès pour tous les types de cyclistes (photo : gracieuseté).
Tonga snowskatevélo a piloté le projet de réfection de la vieille piste de « dirt jump » de la Ville de Rivière-Rouge pour en faire un véloparc plus facile d’accès pour tous les types de cyclistes (photo : gracieuseté).

Si un espace récréatif avait besoin d’amour à Rivière-Rouge, c’était bien le terrain de « dirt jump » au parc Liguori-Gervais inauguré il y a à peine quelques années. Depuis, il est délaissé et la nature reprend ses droits. Mais voilà qu’une entreprise de la région, Tonga Snowskatevélo a récemment transformé le lieu afin de le rendre plus convivial et accessible à tous les amateurs de vélo tout terrain.

L’entreprise est sous la direction de Nicolas Bottreau. Il suggère que l’on nomme l’emplacement véloparc. À quel point le véloparc avait-il besoin d’amour? « Ça fait quelques années qu’il n’y avait plus d’entretien. J’ai lancé cette entreprise qui évolue justement là-dedans et je voyais le besoin pour ce véloparc », explique-t-il.

C’est depuis ce printemps que Nicolas Bottreau s’active dans le domaine. Il a mis son empreinte sur les véloparcs de Labelle et La Conception et celui de l’école de La Minerve.

« Deux jeunes ont fait du râteau sur la piste ici, mais les moyens manquaient pour obtenir un résultat appréciable. Cette piste était dans un état où elle avait besoin d’une remise à neuf au complet et l’on a trouvé un commanditaire, Ventes et Services Ste-Marie de Rivière-Rouge, qui nous a fourni une pelle mécanique », souligne M. Bottreau.

55 heures de travail

La piste du véloparc a été refondue dans la semaine du 19 août avec l’aide de 17 jeunes qui ont œuvré au total 55 heures à faire le surfaçage et la compaction. « J’ai fait la mise en forme et avec les jeunes, pour qu’ils s’approprient la piste et qu’ils apprennent à l’entretenir, je les ai intégrés dans la construction », dit Nicolas Bottreau, qui aime impliquer la clientèle des maisons de jeunes, en l’occurrence ici, le Carrefour Desjardins.

Les jeunes qui ont participé au projet sont âgés entre 6 et 16 ans, mais la plupart ont entre 9 et 11 ans. « Les jeunes, en bâtissant ensemble, se créent un sentiment d’appartenance et ils sont fiers de rouler sur la piste. Depuis une semaine, la réponse des travaux sur la piste est hallucinante. Des jeunes sont même venus de Sainte-Agathe », raconte Nicolas Bottreau.

« On a eu des journées où plus de 50 jeunes s’amusaient sur la piste: des jeunes de 3 à 33 ans. C’est ça le but de ma compagnie: élaborer des pistes pour qu’elles soient accessibles à toute la famille et à tous les niveaux. Avant c’était un « dirt jump » et ça ne permettait pas de développer la relève. Maintenant, il y a des sections pour débutants, intermédiaires et experts », explique M. Bottreau.

Agrandissement de 40%

Il a fallu agrandir l’espace pour accueillir les cyclistes de tous niveaux, une surface de 40% de plus a été mise en place. Selon M. Bottreau, Rivière-Rouge a supporté les coûts de consultation et la construction de la piste et le Carrefour Desjardins a offert l’aide pour le recrutement des jeunes. Par ailleurs, Rivière-Rouge compte créer un club de vélos pour les jeunes (en lien avec la piste), changer le nom et pour le printemps prochain, offrir des cliniques de vélos techniques.

Partager:

Ronald McGregor - Info Nord , journaliste

  • Courriel