Suivez le courant!       819 623-7374
Partager:
21 août 2019

Malgré une bonification de l’aide financière

Pas encore d’autobus scolaires électriques pour la CSPN et la CSHBO

Kathleen Godmer , journaliste

L’entreprise Lion, basée à Saint-Jérôme est un des principaux fabricants d’autobus scolaires électriques. Son modèle Lion C se reconnaît facilement à son pare-chocs avant de couleur bleue (photo : gracieuseté – Compagnie Électrique Lion).
L’entreprise Lion, basée à Saint-Jérôme est un des principaux fabricants d’autobus scolaires électriques. Son modèle Lion C se reconnaît facilement à son pare-chocs avant de couleur bleue (photo : gracieuseté – Compagnie Électrique Lion).

Le ministre des Transports, François Bonnardel, a annoncé dernièrement une bonification du Programme de soutien au déploiement des autobus scolaires électriques et confirme le maintien, à 125 000$, de l’aide financière bonifiée qui était consentie pendant les deux premières années du programme pour l’achat d’autobus scolaires neufs de ce type (type C).

La démarche veut prouver que le gouvernement a à cœur de contribuer la réduction des gaz à effet de serre en favorisant l’e?lectrification des transports.

Cette aide financière bonifiée permettra de soutenir l’e?lectrification du parc de véhicules utilisés pour le transport scolaire, en plus d’encourager la croissance d’entreprises québécoises.

Mentionnons que le Programme de soutien au déploiement des autobus scolaires électriques permet à des commissions scolaires et à des établissements d’enseignement privés agréés qui assurent le transport scolaire, ainsi qu’à des transporteurs qui ont des contrats avec ces organisations, d’obtenir une aide financière pour l’achat d’un autobus scolaire entie?rement électrique.

Des modifications ont également été apporte?es au programme de façon à rendre admissibles les autobus scolaires électriques de type A. L’aide financière, qui prend la forme d’un rabais unique à l’achat, est de 100 000 $ pour les véhicules de type A et de 125 000 $ pour les autobus scolaires de type C ou D.

Nos régions n’en sont pas encore là

Que ce soit du côté des Hautes-Laurentides ou bien du côté de la Haute-Gatineau, la réalité des autobus scolaires électriques n’est pas encore en place.

Jacinthe Fex, directrice du service des transports de la Commission scolaire Pierre-Neveu (CSPN) à Mont-Laurier, a expliqué qu’« actuellement, il y aurait quatre autobus au propane qui transportent des élèves. Ils ont été acquis en 2019, à différentes dates. À notre connaissance, il n’y a aucun autobus électrique. Il faut préciser que le choix des autobus appartient aux transporteurs qui doivent par ailleurs respecter la capacité exigée par la CSPN ».

Pour la Commission scolaire des Hauts-Bois-de-l’Outaouais (CSHBO), Monia Lirette, régisseuse aux communications, a simplement précisé que « la Commission scolaire n’a pas d’autobus, car ce sont des contrats qui sont émis à des transporteurs indépendants ».

Partager:

Kathleen Godmer , journaliste

  • Courriel