Suivez le courant!       819 623-7374
Partager:
21 août 2019

Centre collégial de Mont-Laurier

Une acquisition qui permettra une meilleure capacité de recherche dans un secteur d’activité important pour la région

Kathleen Godmer , journaliste

Nadine Le Gal, directrice générale du Cégep de Saint-Jérôme était enchantée de l’investissement de 150 000$ annoncé par le député fédéral pour l’achat d’équipement de pointe (photo : Kathleen Godmer – Le Courant des Hautes-Laurentides).
Nadine Le Gal, directrice générale du Cégep de Saint-Jérôme était enchantée de l’investissement de 150 000$ annoncé par le député fédéral pour l’achat d’équipement de pointe (photo : Kathleen Godmer – Le Courant des Hautes-Laurentides).

Le 15 août dernier, le Centre collégial de Mont-Laurier (CCML) et le Cégep de Saint-Jérôme ont accueilli avec fierté la nouvelle d’un nouveau partenariat avec le gouvernement fédéral, qui leur a octroyé la somme de 150 000$ pour l’acquisition d’équipements de pointe qui soutiendront les activités de recherche dans l’industrie forestière (en lien avec le projet d’usine de bioproduit). La nouvelle acquisition permettra au centre collégial de renforcer sa capacité de recherche dans un secteur d’activité économique important pour la région.

Selon Nadine Le Gal, directrice générale du Cégep de Saint-Jérôme, un appui de 150 000$ comme vient de recevoir le centre collégial lui permet de devenir un acteur important dans le développement des Laurentides.

Cet investissement permettra l’acquisition d’un équipement de pointe qui servira à exploiter le potentiel de récupération du bois, que ce soit celui de faible qualité ou encore les résidus ligneux, dans une perspective de développement durable.

Une solution plus verte pour les entreprises de la région

C’est 75% de l’économie locale qui provient du secteur forestier dans les Hautes-Laurentides. Considérant cela, l’acquisition du CCML lui permettra d’avoir un impact important autant sur le plan économique que sur le plan écologique.

« Comme Collège, c’est directement lié à notre mission. On a la volonté de devenir un modèle de développement durable au sein de la communauté et de la région. L’ensemble de nos actions est guidé par une approche économiquement efficace, socialement équitable et écologiquement responsable. Nous sommes heureux de devenir un incubateur de solutions durables, en collaboration avec les partenaires de l’industrie forestière », a déclaré Mme Le Gal.

Toujours selon la directrice, cet investissement permettra de développer un nouveau créneau de recherche au CCML. L’établissement scolaire a terminé, en juin dernier, sa planification stratégique et tout ce qui avait trait au développement durable a été très rassembleur.

Plusieurs ont manifesté leur intérêt à collaborer avec le CCML : Signature Bois Laurentides et le Centre de développement des composites du Québec (CDCQ) qui est un centre de transfert de technologie (CTT) du Cégep de Saint Jérôme et d’entreprises agroalimentaires de la région.

Ces partenariats permettront d’enrichir l’enseignement et de rehausser la qualité des expériences de laboratoire des étudiants du CCML.

Partager:

Kathleen Godmer , journaliste

  • Courriel