Suivez le courant!       819 623-7374
Partager:
17 août 2019

Association de comté du Parti québécois

« On garde le cap », dit Diane Ouellet

Maxime Coursol , Rédacteur en chef

Le projet souverainiste n’est pas remis en cause par l’association péquiste de Labelle, qui préfère prôner de façon plus active l’indépendance du Québec que de revenir au gouvernement à court terme (photo : archives – L’Information du Nord).
Le projet souverainiste n’est pas remis en cause par l’association péquiste de Labelle, qui préfère prôner de façon plus active l’indépendance du Québec que de revenir au gouvernement à court terme (photo : archives – L’Information du Nord).

Cet hiver, L’information du Nord s’était entretenu avec la présidente de l’association du Parti Québécois de Labelle sur l’avenir de sa formation politique dans la région. Plusieurs mois plus tard, la réflexion se poursuit.

Tant lors de leur assemblée générale, le 3 mars, que lors d’un café-discussion à Nominingue au début de l’été, les membres du PQ dans la circonscription de Labelle ont eu l’occasion de se prononcer sur comment ils envisagent l’avenir. En général, dit la présidente de l’association Diane Ouellet, elle sent peu l’envie du changement chez eux. « On garde le cap, dit-elle. Tous sont d’accord pour garder l’indépendance du Québec au cœur de notre programme. On sent une unanimité chez les membres de Labelle autour de la défense et la promotion de la langue française, l’importance d’occuper le territoire et de régionaliser l’immigration, et sur l’entrepreneurship. »

Cela dit, Mme Ouellet assure qu’en vue du congrès extraordinaire du PQ, prévu en novembre à Trois-Rivières, « tout est sur la table ». D’ailleurs, une consultation se déroule présentement à travers le Québec, tant chez les membres du PQ que chez les non-membres. Un questionnaire a été élaboré sur le site du parti et tout le monde peut y répondre, peu importe sa chapelle politique.

« Pour la course à la direction à venir aussi, nous sommes présentement en réflexion pour savoir si on ouvre le vote à tous les citoyens du Québec. On en parlera au congrès cet automne et une décision sera prise. L’exécutif de Labelle sera présent lors de cet événement et défendra la position de ses membres », conclut Diane Ouellet.

Partager:

Maxime Coursol , Rédacteur en chef

  • Courriel