Suivez le courant!       819 623-7374
Partager:
14 août 2019

Élections fédérales 2019

Claude Dufour : candidat du NPD pour Laurentides-Labelle

Kathleen Godmer , journaliste

Claude Dufour (photo : gracieuseté).
Claude Dufour (photo : gracieuseté).

Personne d’autre ne s’étant manifesté, Claude Dufour sera le candidat du Nouveau Parti Démocratique (NPD) pour les élections fédérales de l’automne. C’est lors de l’assemblée d’investiture, qui avait lieu le 4 août dernier à Val-David, que le tout a été confirmé.

Natif de la région des Hautes-Laurentides, Claude Dufour est avec sa conjointe depuis plusieurs année et père de deux filles. Il est enseignant à la Commission Scolaire Pierre-Neveu (CSPN) depuis une vingtaine d’années et a été maire suppléant de Ferme-Neuve de 2000 à 2001 et maire de 2005 à 2009.

Il a siégé au Centre local de développement (CLD), à la Société d’aide au développement des collectivités (SADC), sur les comités de sécurité de la MRC d’Antoine-Labelle et a fait partie des Amis de la Montagne du Diable.

La question environnementale est au cœur de son engagement. « Si je pense à mes filles et à mes élèves, c’est la grande raison pour laquelle je m’aventure en politique. Je dis que je veux être capable de les regarder dans les yeux et leur dire qu’on a essayé de faire un changement. Ma deuxième motivation, je ne suis pas gêné de le dire, c’est de l’écœurement citoyen. J’ai vu ce qui s’est passé autour de la légalisation du cannabis et j’appelle ça de l’improvisation. C’est inacceptable et je ne comprends pas comment ça se fait que notre député sortant n’a pas posé de questions. J’ai beaucoup de difficulté avec les “ yesmen ”, les gens qui hochent la tête devant le premier ministre. Il est temps de mettre son pied à terre et savoir intervenir quand c’est le bon moment », a affirmé M. Dufour.

M. Dufour désire s’impliquer en politique pour pouvoir parler de rivières ou forêts en santé, de services sur lesquels tout le monde compte, de géants économiques qui doivent payer leur juste part et de milieux agroforestiers qui ne doivent plus être pénalisés par la gestion de l’offre dans les accords commerciaux.

« L’agriculture vient me questionner. On a beaucoup entendu parler des ententes de la gestion de l’offre et de l’ALENA. Ce que les gens devraient savoir un peu plus c’est que, même s’il va y avoir une compensation, on n’est pas dupe, il va sûrement y avoir un bonbon électoral qui va arriver. La situation est loin d’être réglée. Sur le marché actuellement, il y a des produits américains qui ne respectent pas les mêmes règles et ça menace la production laitière du Canada, dont 42 % est produit au Québec », a raconté le candidat.

Il souhaite aussi parler de pôles touristiques qui se démarquent, de l’importance de prendre soin des ainés, d’investir sur les enfants, d’une culture qui mérite pleine reconnaissance; et défendre ces points pour obtenir une voix forte sur la scène fédérale.

« Si je vais du côté du NPD, c’est pour joindre les rangs d’un parti qui défend les intérêts de monsieur et madame tout le monde et qui est un acteur sur la scène fédérale. C’est important d’avoir des alliés dans d’autres provinces, d’avoir un réseau établi », a précisé M. Dufour.

Partager:

Kathleen Godmer , journaliste

  • Courriel