Suivez le courant!       819 623-7374
Partager:
8 août 2019

Trois formations gratuites sur quatre dans les Hautes-Laurentides

LE COBALI informe la population sur la faune aquatique et la dynamique des cours d’eau

Hélène Desgranges , pigiste

Les gens présents lors des quatre formations étaient vraiment intéressés et certains n’ont pas hésité à franchir plusieurs km pour y assister (photo : gracieuseté – COBALI).
Les gens présents lors des quatre formations étaient vraiment intéressés et certains n’ont pas hésité à franchir plusieurs km pour y assister (photo : gracieuseté – COBALI).

Le comité du bassin versant de la rivière du Lièvre (COBALI) a tenu entre le 26 juillet et le 3 août, quatre formations gratuites afin de permettre à la population d’en savoir davantage sur la faune aquatique et la dynamique des lacs et cours d’eau.

Sur les quatre formations offertes, trois se sont déroulées dans les Hautes-Laurentides soit à Mont-Saint-Michel, Notre-Dame-Du-Laus et à Lac-des-Écorces. Ces formations visaient à rejoindre un public plus général que lorsque le COBALI offre de courtes présentations lors des assemblées d’associations de lacs, par exemple.

La superbe météo a peut-être nui quelque peu au processus mais les organisateurs sont satisfaits. Bien que le vœu de tout acteur qui tente de sensibiliser une population soit de joindre le plus grand nombre de gens possible, le COBALI est heureux de la qualité et de la diversité des gens qui ont assisté aux formations gratuites offertes.

Selon Pierre-Étienne Drolet, biologiste et coordonnateur de projet au COBALI, bien que seulement 26 personnes avaient assisté aux trois premières rencontres, le nombre importait peu vu la qualité des gens présents qui deviendront assurément des ambassadeurs de la cause. Certaines personnes n’ont pas hésité à parcourir plusieurs km afin d’assister aux différentes formations de la région.

Pour qui et par qui?

La formation s’adressait à la population générale et non à des initiés. Ce sont autant des résidents, villégiateurs, membres d’associations de lacs, élus ou employés municipaux qui ont assisté aux formations offertes par le COBALI.

« En sortant du cadre des assemblée d’associations de lacs, nous avons pu joindre plusieurs riverains sans association de protection sur leur étendue d’eau », a mentionné M. Drolet. Certains étaient présents par curiosité, d’autres pour signaler des problématiques. La formation a ouvert la porte aux discussions.

Afin de joindre plus de riverains, la saison estivale a été ciblée et coordonnait avec la présence d’agents de sensibilisation au COBALI, permettant à cette formation d’être offerte par deux membres de l’équipe qui se sont partagé l’animation avec leurs forces et connaissances complémentaires.

« En sortant du cadre des assemblée d’associations de lacs, nous avons pu joindre plusieurs riverains sans association de protection sur leur étendue d’eau. » – Pierre-Étienne Drolet, coordonnateur de projet au COBALI

Partager:

Hélène Desgranges , pigiste

  • Courriel