Suivez le courant!       819 623-7374
Partager:
2 août 2019

Drame à Ferme-Neuve : la Sûreté du Québec enquête

Simon Dominé , Rédacteur en chef

 Un bambin a perdu la vie dans les eaux de la rivière du Lièvre à Ferme-Neuve le 1er août (photo : Code Rouge Mont-Laurier).
Un bambin a perdu la vie dans les eaux de la rivière du Lièvre à Ferme-Neuve le 1er août (photo : Code Rouge Mont-Laurier).

Le service des enquêtes sur les crimes majeurs de la Sûreté du Québec (SQ) mène l’enquête, suite à la mort d’un bambin le 1er août dans la rivière du Lièvre, à Ferme-Neuve.

« Nous, nous avons été avisés hier vers 15h concernant un bambin qui, malheureusement, était manquant dans les eaux de la rivière du Lièvre à Ferme-Neuve. À ce moment-là, des services d’urgences ont rapidement été déployés pour pouvoir tenter de localiser ce bambin : des pompiers avec des embarcations, des citoyens aussi qui se sont déployés pour essayer de localiser l’enfant. Finalement, le bambin a été localisé par les agents de la SQ dans l’eau de la rivière vers 18h. Il y a eu des manœuvres de réanimation qui ont été tentées sur l’enfant, qui a été transporté au centre hospitalier, mais malheureusement, son décès y a été constaté », a relaté le 2 août Anne Mathieu, du service des communications de la SQ.

C’est au service des enquêtes sur les crimes majeurs de la SQ que reviendra la tâche de déterminer les causes et circonstances qui entourent l’évènement.

« Il y a certaines informations que nous possédons sur les circonstances qui ont provoqué cette situation-là, mais pour le moment, on n’est entré dans les détails, tant que ce n’est pas complété au niveau des rencontres des personnes impliquées », a ajouté la policière.

Le nom et l’âge de l’enfant ne seront pas dévoilés, comme l’a indiqué Anne Mathieu : « Les personnes d’âge mineur, on ne révèle pas l’identité ».

Elle a rappelé que les agents qui doivent faire face à ce type de situation, où « ils peuvent se sentir plus secoués ou interpellés » peuvent obtenir de l’aide. « (…) il y a toujours aussi les services d’aide au personnel qui existent chez nous à la Sûreté du Québec, auquel les gens peuvent faire appel et ce, en tout temps », a mentionné Mme Mathieu.

Partager:

Simon Dominé , Rédacteur en chef

  • Courriel