Suivez le courant!       819 623-7374
Partager:
12 juillet 2019

Ville de Mont-Laurier

Des travaux d’envergure dans les trois prochaines années

Kathleen Godmer , journaliste

Le maire, Daniel Bourdon, a partagé la vision du conseil quant aux projets de la Ville pour les prochaines années (photo: Kathleen Godmer – Le Courant des Hautes-Laurentides).
Le maire, Daniel Bourdon, a partagé la vision du conseil quant aux projets de la Ville pour les prochaines années (photo: Kathleen Godmer – Le Courant des Hautes-Laurentides).

C’est lors de l’annonce de la confirmation du projet de revitalisation du centre-ville que le maire de Mont-Laurier, Daniel Bourdon, a partagé la vision du conseil quant aux projets d’envergure que celui-ci projette pour les trois prochaines années. Des projets qui, une fois réalisés, auront nécessité des investissements environnant les 15 M$.

«Ces projections ont été faites dans le cadre des analyses concernant le projet de revitalisation du centre-ville. Nous voulions avoir une idée globale et prudente de notre capacité financière à pouvoir justement réaliser tous ces projets-là», a mentionné Daniel Bourdon.

Pour expliquer les raisons qui ont poussé le conseil à revoir le projet centre-ville sous un angle de plus petite envergure et quelque peu différent du projet initial, le maire a partagé la liste des travaux d’envergure souhaités par la Ville pour les trois prochaines années. Ces travaux seront réalisés ou, du moins, sont planifiés.

Ça commence cette année

C’est une somme de plus de 5 M$ dont il est question pour les travaux en cours ou à réaliser cette année. Il y a le projet de mise à niveau de la piscine municipale qui a débuté durant la première semaine de juillet. On parle de la réfection des rues Coursol, Belcourt et Beaudry qui sera réalisée cette année au niveau de toutes les infrastructures autant en surface que souterraines.

Il y a aussi l’aspect des chemins ruraux sur lequel on travaillera et les travaux pour le ponceau du ruisseau Villemaire, sur la rue de la Madone, qui vont commencer fin juillet et dureront entre huit et neuf semaines. On attend aussi la réception d’un nouveau camion incendie qui a été acquis pour la somme de 450 000$.

«Si le ponceau du ruisseau Villemaire n’a pas encore été fait, c’est qu’on devait attendre le OK du ministère de l’Environnement. Il faut savoir que pour faire les travaux il faut planifier ça en dehors de la période de frai des poissons», a expliqué le maire.

Et en 2020?

Il y a plus de 6 M$ de travaux qui sont prévus pour 2020. Cette somme inclut: le projet du centre-ville, annoncé le 4 juillet pour une somme de 3 962 829 M$ et le projet de mise à niveau de l’aéroport qui a reçu 50% de subvention et qui demande une participation de la Ville à 1,5 M$. Le conseil municipal a toutefois fait une demande auprès du gouvernement par le biais de la députée pour que la subvention passe à 75%. La Ville est présentement en attente d’une réponse venant du cabinet du ministre qui devrait rentrer d’ici la fin juillet.

Il est aussi question d’aménagements qui seront faits derrière l’hôtel de ville puisque le Centre d’exposition cohabitera désormais dans l’édifice.

Pour la sécurité des piétons, on travaillera au tronçon du pont Bock-route 309, où le trottoir se termine afin de le prolonger.

Il y a aussi un projet d’économie d’énergie pour les lumières de rue qui environne des coûts de 400 000$ et qui permettra à la Ville de faire ensuite des économies de 100 000$ par année. Donc en quatre ans, le projet se sera lui-même remboursé. Le processus pour ce projet est déjà entamé puisque présentement des subventions intéressantes pour l’achat du matériel nécessaire sont disponibles et la Ville ne veut pas prendre la chance que ces subventions n’existent plus l’an prochain. «La Ville va de l’avant dans ce projet en se disant que sur 4 ans, un investissement de 400 000$, c’est vite payé», a assuré le maire.

L’achat d’un autre camion incendie est également prévu en 2020 ainsi que d’autres investissements pour les chemins ruraux.

Ça continue en 2021

Selon le maire, ce qui est prévu pour 2021 équivaut à plus de 4 M$ de travaux. Il y a tout d’abord le projet bibliothèque. «Un mandat sera donné à une firme d’architectes pour mettre en place le projet bibliothèque. C’est un projet qui demande à la Ville une participation de 1,4 M$. On regarde avec eux les programmes pour que le gouvernement fédéral assume un tiers, le gouvernement provincial un tiers et la ville un tiers. Cet automne, on devrait avoir tous les plans et évaluations des coûts. Évidemment, ce projet-là va aller de l’avant uniquement si on a les aides financières», a précisé M. Bourdon.

On parle ensuite du projet de la station de traitement des eaux usées qui est de l’ordre d’environ 2 M$ et d’une voie d’accès au nouveau parc industriel par le boulevard Paquette.

Il y a aussi tout ce qui touche au projet de réaménagement du boulevard, qui a été annoncé il y a quelques semaines lors du dévoilement du Plan de transport mis sur pied avec le MTQ.

On désire aussi augmenter la sécurité piétonnière dans le rang 4, derrière l’hôpital et il est aussi question de mettre en place des jeux d’eau qui sont de plus en plus en demande.

Ce sont donc les projets majeurs projetés par la Ville et qui devaient être pris en compte pour la planification du budget pour le projet de revitalisation du centre-ville.

«C’est une première à la ville de Mont-Laurier, avec la venue du nouveau directeur général, qu’avant de faire des projets ou de donner des prévisions, qu’on fasse une analyse sur notre capacité financière et qu’on évalue les impacts des dits projets». – Daniel Bourdon, maire de Mont-LaurieR

Partager:

Kathleen Godmer , journaliste

  • Courriel