Suivez le courant!       819 623-7374
Partager:
13 juin 2019

Table nationale des Corporations de développement communautaire

Les congressistes en ont eu plein la vue

Kathleen Godmer , journaliste

Le congrès printanier de la Table nationale des Corporations de développement communautaire qui se déroulait à Mont-Laurier cette année aura permis aux congressistes de joindre l’utile à l’agréable grâce au tourisme d’affaires (photo: gracieuseté).
Le congrès printanier de la Table nationale des Corporations de développement communautaire qui se déroulait à Mont-Laurier cette année aura permis aux congressistes de joindre l’utile à l’agréable grâce au tourisme d’affaires (photo: gracieuseté).

C’était au tour de la Table nationale des Corporations de développement communautaire (TNCDC) de choisir la MRC d’Antoine-Labelle pour leur congrès printanier. En tout, c’est une soixantaine de délégués représentants 14 des 17 régions administratives du Québec qui ont convergé vers les Hautes-Laurentides pour une rencontre nationale de développement communautaire et social qui s’est tenue du 4 au 7 juin dernier.

C’est avec enthousiasme que la Corporation de développement communautaire des Hautes-Laurentides (CDCHL) a accueilli ses homologues en combinant réunions professionnelles et villégiature. Les convives ont d’abord été accueillis dans la modernité du côté de l’Espace Théâtre les 4 et 5 juin afin de discuter d’innovation sociale, du projet de réforme du mode de scrutin, avec Françoise David, vice-présidente du Mouvement démocratie nouvelle, ainsi que du projet de révision du plan d’action gouvernemental en action communautaire.

Des petits plus

Les participants de cette rencontre nationale se sont par la suite déplacés en autobus vers le village des Bâtisseurs de la Montagne du Diable pour un spectacle privé de Yoan Garneau. Leur séjour s’est poursuivi dans le décor enchanteur du village Windigo pour travailler sur le plan d’action et procéder à l’assemblée générale annuelle de la TNCDC. Tour de Ponton, légende du Windigo conté par Marc-André Roy et envolée de lanternes biodégradables ont ravi les convives.

«Si les filles de la CDCHL sont aussi dynamiques et efficaces avec nous qu’avec leurs membres, les citoyens de la région sont chanceux d’avoir une équipe responsable du développement communautaire aussi performante», a affirmé Nadia Cardin, administratrice de la TNCDC et coordonnatrice de la CDCC de Maskinongé.

Avoir le soutien de Réunions et congrès Hautes-Laurentides (RCHL) est un avantage appréciable et facilitant. On estime que ce rassemblement engendrera des retombées économiques d’environ 57 000$ pour les restaurateurs, hôteliers et commerçants de la région.

Rappelons que La Table nationale des CDC (TNCDC) a pour mission de regrouper les CDC du Québec et de les soutenir dans leurs objectifs. De plus, la TNCDC fait la promotion de la place qu’occupe le mouvement communautaire autonome dans le développement local, et ce, dans une perspective de justice sociale et de développement global et durable.

Partager:

Kathleen Godmer , journaliste

  • Courriel