Suivez le courant!       819 623-7374
Partager:
13 juin 2019

Mont-Laurier et Saint-Aimé-du-Lac-des-Îles

Il faut un permis pour les feux en plein air

Kathleen Godmer , journaliste

Il est important d’être bien informé de la règlementation en matière de feu en plein air (photo: pixabay).
Il est important d’être bien informé de la règlementation en matière de feu en plein air (photo: pixabay).

Pour le territoire de la Ville de Mont-Laurier et de Saint-Aimé-du-Lac-des-Îles, les municipalités tiennent à rappeler qu’il faut un permis pour pouvoir faire tous les types de feu en plein air,

En effet, que ce soit dans un foyer extérieur, dans un rond de pierre ou autre, pour un feu de nettoyage ou pour griller des guimauves, les municipalités doivent être informées.

Il est important de savoir que les foyers extérieurs avec pare-étincelles sont les seuls sites de brulage permis dans le périmètre urbain. Pour ce genre de feu, le permis est valide trois mois et est renouvelable par téléphone.

Les aménagements de type «rond de pierres» sont acceptés uniquement dans le périmètre rural. La durée de ce permis est d’un mois et est aussi renouvelable par téléphone.

Comment se procurer un permis

Le propriétaire du site où sera fait le feu, ou un tiers, sur présentation d’une autorisation écrite du propriétaire, peut faire une demande. Le citoyen doit se présenter au moins 48 heures à l’avance à la Caserne Léon Daviault au 575, rue Bellerive, à l’hôtel de ville de Mont-Laurier au 300, boulevard Albiny-Paquette ou au bureau municipal de Saint-Aimé-du-Lac-des-Iles au 871, chemin Diotte N, en tenant compte des heures d’ouverture.

Aucuns frais ne seront exigés.

Il est important de mentionner qu’il est strictement interdit de brûler des matériaux de construction ou toute autre matière que du bois à l’état brut.

Pour plus d’information, consultez la rubrique Feux de brousse dans la page Urgence et sécurité publique sur le site Web de la ville de Mont-Laurier. On peut se référer au règlement numéro 293 de la Ville de Mont-Laurier et au règlement numéro 240 de la Municipalité de Saint-Aimé-du-Lac-des-Îles.

Partager:

Kathleen Godmer , journaliste

  • Courriel