Suivez le courant!       819 623-7374
Partager:

Lac Saguay

Six mois de prison pour conduite avec facultés affaiblies en V.T.T.

Gilles C. Poirier , pigiste judiciaire

our avoir conduit un V.T.T. avec les facultés affaiblies, un homme de Lac-Saguay écope de six mois de prison (photo: gracieuseté – Sûreté du Québec).
our avoir conduit un V.T.T. avec les facultés affaiblies, un homme de Lac-Saguay écope de six mois de prison (photo: gracieuseté – Sûreté du Québec).

André Macias, 65 ans, de Lac Saguay, a plaidé coupable le 21 mai 2019 au palais de justice de Mont-Laurier à une accusation de conduite avec facultés affaiblies et a été condamné par le juge Frédéric Bénard à une peine d’emprisonnement de six mois.

Le 13 mars 2019, André Macias a utilisé un V.T.T. muni d’une gratte pour déneiger sa cour. A l’arrivée des policiers de la Sûreté du Québec, le V.T.T. était renversé sur la route et l’accusé était couché sur la chaussée. Des bons samaritains l’avaient recouvert d’une couverture. Il a été incapable de se relever à cause d’un problème de dos. Il a été transporté à l’hôpital et un échantillon sanguin a été prélevé pour un résultat de 135 mg d’alcool par 100 millilitres de sang.

André Macias s’est représenté seul, sans avocat. La procureure aux poursuites criminelles et pénales a suggéré une peine de six mois d’emprisonnement. Le juge Bénard a demandé à l’accusé s’il avait des arguments ou des facteurs atténuants pour une peine plus légère. Résigné, il a laissé le juge fixer la peine à sa discrétion.

En plus de la peine d’emprisonnement, il lui sera interdit de conduire un véhicule pendant une période de trois ans et demi. L’accusé a avoué ne plus posséder de permis de conduire à cause de sa condition médicale.

Le tribunal a recommandé que l’accusé, qui souffre de problèmes de dos et d’épilepsie, soit pris en charge par l’infirmerie de la prison pour le contrôle et la prise de médicaments qui doivent être pris à heure fixe.

André Macias a déjà été condamné à cinq reprises pour conduite avec facultés affaiblies, ce qui lui a valu dans certains cas des peines d’emprisonnement.

Partager:

Gilles C. Poirier , pigiste judiciaire

  • Courriel