Suivez le courant!       819 623-7374
Partager:
15 mai 2019

Boulevard Albiny-Paquette

De nouvelles études retardent le remplacement des feux de circulation

Kathleen Godmer , journaliste

Entre le mois de mai et d’octobre, ce sont, en moyenne, 16 000 véhicules par jour qui passent sur le boulevard Paquette (photo: archives – Le Courant des Hautes-Laurentides).
Entre le mois de mai et d’octobre, ce sont, en moyenne, 16 000 véhicules par jour qui passent sur le boulevard Paquette (photo: archives – Le Courant des Hautes-Laurentides).

«On ne peut pas être contre ça. Oui, c’est plate j’en conviens et je sais que pour la population et les gens qui traversent la ville c’est problématique, mais pour avoir mieux ça vaut la peine», a affirmé Daniel Bourdon, maire de Mont-Laurier, lorsqu’il a annoncé que l’échéance concernant les travaux du ministère des Transports (MTQ) pour les feux de circulation du boulevard Albiny-Paquette serait repoussée.

Que ce soit les résidents de Mont-Laurier ou les touristes de passage, plusieurs considèrent la circulation sur le boulevard Albiny-Paquette comme laborieuse. Certains se plaignent du temps trop long pour traverser la ville, d’autres du manque de synchronisation des feux ou encore des dangers que ceux-ci apportent à certaines intersections.

En 2018, le MTQ s’était engagé à changer graduellement les cinq feux de circulation d’ici 2021, deux cette année, et trois l’an prochain. Après certaines analyses, il a conclu que de faire ce qui était prévu comme modifications pourrait être efficace pour quelques années, mais que par la suite la problématique reviendrait.

Plutôt que de dépenser temps et argent pour un projet qui ne durera pas, des rencontres sont prévues sous peu entre la Ville et le MTQ qui désire mettre en place un plan directeur de circulation pour le boulevard.

«Le MTQ va faire des études de circulation, de la rue Chapleau jusqu’à la rue Panet. On veut savoir si, à certains endroits, il y a assez d’emprise de chaque côté pour, possiblement, mettre en place une cinquième voie, au centre, pour tourner à gauche. Ensuite, au coin chez IGA, où il y a aussi la piste cyclable qui passe et qui apporte une autre problématique, il faut voir ce qui peut être fait», a précisé le maire.

M. Bourdon a aussi expliqué que le ministère désire vraiment mettre en place, avec la Ville qui sera en charge de la collecte d’informations, son plan directeur pour trouver des solutions durables.

La Ville a accepté parce que «tant qu’à régler le problème, on va le régler une fois pour toute». Il y aura donc un comité de travail qui sera formé avec le MTQ et des travaux plus importants devraient débuter en 2021.

Du côté du ministère

Le MTQ, pour sa part, s’est fait plus discret. Caroline Boisvert, conseillère en communication pour le MTQ, a expliqué que «le Ministère travaille en étroite collaboration avec la ville de Mont-Laurier afin de planifier un projet de réaménagement du boulevard Albiny-Paquette (R117), et ce, dans le but d’améliorer la fluidité de la circulation et d’augmenter la capacité de cette route. À ce stade-ci du projet, la nature des interventions ne peut toutefois pas être précisée, tout comme un échéancier de réalisation».

Avant de dévoiler trop de détails, le MTQ tient à faire études et analyses pour être en mesure d’informer adéquatement la population des solutions qui seront choisies et mises en place.

«On a eu la confirmation que les feux qui devaient être changés cette année ne le seront pas, car suite aux études préliminaires qui ont été faites, le MTQ considère que ce qui avait été décidé au départ n’est pas l’idéal pour une solution à long terme.» – Daniel Bourdon, maire de Mont-Laurier

Partager:

Kathleen Godmer , journaliste

  • Courriel