Suivez le courant!       819 623-7374
Partager:
7 mai 2019

Animaux de la faune, de la ferme et de la maison réunis sous un même toit.

Le Salon des animaux de Ferme-Neuve sensibilise et instruit des milliers de visiteurs

Hélène Desgranges , pigiste

Plusieurs éleveurs étaient sur place. Alors que certains racontaient en faire une profession et suivre des formations en ce sens, d’autres demeuraient à l’affut de familles d’accueil pour vivre la co-propriété de leurs animaux afin de développer leur sociabilité et leur faire bénéficier d’une famille dès leur naissance et lors de leur retraite (photo: gracieuseté - Sarah Brousseault).
Plusieurs éleveurs étaient sur place. Alors que certains racontaient en faire une profession et suivre des formations en ce sens, d’autres demeuraient à l’affut de familles d’accueil pour vivre la co-propriété de leurs animaux afin de développer leur sociabilité et leur faire bénéficier d’une famille dès leur naissance et lors de leur retraite (photo: gracieuseté - Sarah Brousseault).

Le Salon des animaux de ferme-Neuve en était à sa troisième édition les 4 et 5 mai dernier. Plus de 1750 visiteurs ont profité de l’expertise des 21 exposants. Sur les 32 kiosques qui avaient été réservés, plusieurs ont été annulés dû aux participants qui étaient aux prises avec les inondations qui sévissent au Québec. Ceux présents n’avaient que de bons commentaires sur l’achalandage et la qualité du public rencontré. Selon eux, les gens étaient curieux, s’informaient et se laissaient charmer. Les organisateurs, Karine Kennedy et Éric Bruneau, bien qu’ils aient repartit l’événement à zéro après une absence de quelques années, étaient heureux de voir que leur salon se démarque par la convivialité entre les différents exposants. Ils ont déjà 41 kiosques de réservés pour la prochaine édition promettant ainsi le retour de l’événement qui n’aura qu’à se choisir une date en 2019!

Barbie, ce cheval qui a perdu un œil dû à un cancer a été rescapé par un refuge de chiens et chevaux qui était sur place pour sensibiliser les gens à l’importance de bien traiter leurs animaux et de les stériliser (photo: gracieuseté: Sarah Brousseault).
Gérald Marcil, maître-chien venu de Québec en a profité pour démontrer le talent de ses chiens spécialistes en recherche de personnes disparues et pour expliquer que le dressage d’un chien pisteur non certifié est d’abord une question de loisirs et de sport entre le maître et son animal (photo: gracieuseté: Sarah Brousseault).
En 2010, le salon a accueilli 23 exposants, en 2011, 60 kiosques ont été montés. Après une absence de plusieurs années, les 32 inscriptions de 2019 ont ravi les organisateurs. Le nombre de visiteurs, tant qu’à lui, est qualifié de…réussite. 1750 visiteurs ont mis les pieds au salon en 2019 (photo: gracieuseté - Sarah Brousseault).
Une propriétaire d’animaux de ferme raconte que pour elle, voir le sourire des enfants ou entendre le souvenir heureux d’un ainé est un salaire en soi. Elle adore renseigner les gens et ne se surprend plus des croyances qui persistent: «Non, une poule n’a pas besoin d’un coq pour pondre des œufs» (photo: Hélène Desgranges - Le Courant des Hautes-Laurentides).

Galerie de photos

Partager:

Hélène Desgranges , pigiste

  • Courriel