Suivez le courant!       819 623-7374
Partager:
1 mai 2019

Inondations

Bilan des caprices de Dame Nature dans la Lièvre

Simon Dominé , Rédacteur en chef

Sur tout le territoire, plusieurs maisons et terrains sont inondés, causant dégâts et inconvénients aux résidents et propriétaires (photo: Kathleen Godmer – Le Courant des Hautes-Laurentides).
Sur tout le territoire, plusieurs maisons et terrains sont inondés, causant dégâts et inconvénients aux résidents et propriétaires (photo: Kathleen Godmer – Le Courant des Hautes-Laurentides).

Depuis plus d’une semaine, Dame Nature, avec le dégel et la fonte des neiges, la crue des eaux, les pluies abondantes et les embâcles, fait subir à plusieurs municipalités de la région ses caprices. Le Courant trace un bilan des principaux événements survenus dans la vallée de la rivière du Lièvre.

Au moment d’avoir des mises à jour fraîches, le 29 avril en matinée, la situation de la région était la suivante.

Ferme-Neuve vit l’effet yo-yo

La dernière communication officielle venant de Ferme-Neuve a été faite le 25 avril à 13h. La Municipalité informait la population que le niveau de la rivière avait baissé de 37cm depuis la veille pour atteindre 5.70m soit le seuil d’inondation. Concernant la circulation routière, deux chemins ont été partiellement fermés, soit le 2e rang de Würtele à la hauteur de la montée Daoust et le 3e rang de Gravel Sud. Aucune résidence n’est enclavée et aucune évacuation n’a été effectuée.

En résumé, la situation était stable et le réseau d’aqueduc et d’égout fonctionnel sur tout le territoire. Rencontré directement sur place le 25 avril, Mathieu Meilleur, directeur du Service des incendies affirmait à ce moment que «Oui, la 309 est sortie de son lit entre Ferme-Neuve et Mont-Laurier à cause d’un début d’embâcle dans le coin de Mont-Laurier. Ça, c’est plus du ressort du ministère. […]. Comme c’est là, ici, à Ferme-Neuve, c’est quand même dans la normale. Souvent ça monte plus haut que ça, on ne s’inquiète pas présentement, mais on espère quand même que les conditions climatiques vont être de notre côté. De façon préventive, on prépare des sacs de sable. Il y en a qui s’en vont dans le coin du Lac Ouellette pour faire une réserve en cas de besoin. Il y a déjà quelques résidents qui sont venus en chercher tout à l’heure. […]. Pour le moment le tout reste sous surveillance».

Malheureusement l’eau a continué de monter et, le 27 avril, dans but est d’éviter la production de vagues qui fait entrer l’eau dans les maisons, le Service Incendie de Ferme-Neuve a demandé aux gens de ne pas circuler inutilement dans les rues qui sont inondées (11e rue, 20e avenue, Croissant des Journalistes).

Kiamika ferme ses ponts couverts

À Kiamika, une mise à jour a été faite le 28 avril à 16h30. On y fait mention que pour le secteur du Lac-François, l’état des cours d’eau est considérablement à la baisse et pour ce qui est des rivières du Lièvre et Kiamika, tout serait stable.

Les chemins fermés sont: le chemin du Lac Kar-Ha-Kon, la montée Deschambault, le tronçon du chemin de la Lièvre situé à 10,5 km du boulevard Industriel de Mont-Laurier et à 8,5 km du rang 6 de Kiamika, ainsi que le chemin St-Germain. Les ponts couverts de Ferme-Rouge, qui font le lien avec Saint-Aimé-du-Lac-des-Îles, ont eux aussi été fermés à la circulation.

Les chemins inondés qui sont ouverts à la population locale seulement sont: le chemin du Lac Guérin, le chemin des Bouleaux et il faut mentionner que pour la route 311, l’eau s’est retirée.

Comme pour les ponts couverts de Ferme-Rouge, des pesées ont été installées sur le pont Deschambault et le pont du chemin Presqu’île à titre préventif.

Environ 175 résidences ont été inondées dans les secteurs suivants: au Lac-François et Lac Guérin, sur les chemins des Bouleaux, de la Lièvre, Garand, Bord de l’Eau, St-Germain et quelques-unes sur la route 311.

Saint-Aimé-du-Lac-des-îles aussi

Pour ce qui est du Lac-des-Iles, le 25 avril, on confirmait que l’eau circulait sur une partie des chemins de Maniwaki et de la Vallée à Josaphat, que la signalisation était installée et qu’il est toujours possible de circuler sans problème en faisant preuve de prudence.

La Municipalité a aussi mentionné que le chemin de Ferme-Rouge est maintenant fermé sur toute sa longueur. Pour des raisons de sécurité, seulement la circulation locale y est autorisée.

Mont-Laurier n’y échappe pas

Du côté de la ville centre, la dernière mise à jour a été faite le 28 avril à 17h40. On confirme la fermeture du chemin de Ferme-Rouge à partir de l’intersection de la route 309 jusqu’au chemin de Kiamika et l’évacuation des résidences: «L’eau qui recouvre la route a atteint un seuil critique, pouvant avoir un impact sur la sécurité des gens lors de leurs déplacements et sur l’accès aux résidences par les véhicules d’urgence. Également, le niveau d’eau peut provoquer des risques d’affaissement de la route. Afin d’assurer la sécurité de ses citoyens, la Ville de Mont-Laurier a décidé d’évacuer les résidents habitant le secteur. Une vingtaine de personnes devront quitter leur résidence le temps que la situation se résorbe et elles seront relocalisées chez des proches ou prises en charge par la Croix-Rouge».

D’autres secteurs demeurent affectés. Les rues Fortier et Achim, le chemin de la Presqu’Île et la montée Lanthier sont fermés. Seule la circulation locale y est autorisée. Pour ce qui est du chemin du Lac-de-la-Dame, il est fermé après la dernière résidence (numéro civique 3975).

«Pour le moment, il n’y a pas d’autres mesures mises en place. Nous surveillons la situation jour et nuit afin de suivre l’évolution de la crue des eaux et vérifier si d’autres actions supplémentaires devraient être entreprises», a expliqué Corine Gervais, conseillère en communication à la ville de Mont-Laurier. Les différentes municipalités assurent aussi que suivis et surveillance seront faits régulièrement.

Le 19 avril, la route 309 a créé de l’inquiétude. La rivière est sortie de son lit sur la portion nord de la route dont une partie a été inondée, près du rapide de la Tortue, à environ 3 km de Mont-Laurier (photo: Simon Dominé – Le Courant des Hautes-Laurentides).
À Ferme-Neuve, le 24 avril, on s’affairait à préparer des sacs de sable par mesures préventives (photo: Simon Dominé – Le Courant des Hautes-Laurentides).

Galerie de photos

Partager:

Simon Dominé , Rédacteur en chef

  • Courriel