Suivez le courant!       819 623-7374
Partager:
25 avril 2019

Tournoi 4 vs 4 Francis Robidoux

Un tournoi de hockey fort en gueule et riche en jeux

Ronald McGregor - Info Nord , journaliste

L’action était vive devant les filets pendant les finales de la catégorie A le 14 avril à Rivière-Rouge (photo: Ronald McGregor – L’Information du Nord).
L’action était vive devant les filets pendant les finales de la catégorie A le 14 avril à Rivière-Rouge (photo: Ronald McGregor – L’Information du Nord).

Il faut avouer que les tournois de hockey tenus à Rivière-Rouge remportent généralement du succès et la dernière édition du 4 VS 4 Francis Robidoux est du lot. Du jeu rapide, un florilège de buts, malgré quelques spectacles de forts en gueule mal placés. L’un des organisateurs, Martin Despard, a fait le tour rapidement de cette fin de semaine.

C’est en riant que Martin Despard valide au journal que c’est un tournoi d’orgueil. Qu’à cela ne tienne, malgré les fortes engueulades qui briment le spectacle et froissent les spectateurs, du bon hockey reste finalement.

«Il y a eu bien des escarmouches», explique celui qui est bien connu comme arbitre, «mais la fin de semaine a super bien été, on a eu d’excellents commentaires sur le tournoi lui-même».

Les équipes aux finales étaient déclinées ainsi: dans la catégorie C, Rivière-Rouge a affronté Subaru Sainte-Agathe et dans le B, les Lumberjax affrontaient STV. Dans la catégorie A, dans le A2, les Forestiers se mesuraient à l’équipe Phil Corbin et dans le A1, les Kodiaks se mesuraient à Location GM. De partout ils sont venus: La Minerve, Mont-Laurier, Sainte-Agathe, etc. Même des joueurs professionnels de l’Europe!

Malgré le succès apparent, Martin Despard et son acolyte Patrick Morin, organisateurs depuis le premier tournoi, devront prendre une pause et réfléchissent sérieusement sur l’avenir du tournoi.

Retour l’an prochain?

«Ç’a été l’édition la plus difficile à travailler, lâche comme un soupir Martin Despard. Avant c’était facile d’aller chercher des joueurs, il y avait plus d’organisateurs d’équipe. Monter les équipes pour les finales il a fallu travailler pour équilibrer les équipes du A.»

Martin Despard cherche les mots pour expliquer la raison première pour laquelle, avec Patrick Morin, il doit se fendre à monter ce tournoi.

Ce n’est pas la première fois qu’un organisateur de tournoi de telle ou telle discipline reçoit des commentaires sur le manque flagrant d’hébergement dans la Vallée de la Rouge. Au point que des participants laissent, souvent à la dernière minute, tomber leur présence au tournoi. «Une priorité dans la Vallée, a confié anonymement une personne bien connue dans la grande région, c’est de tout faire pour amener des promoteurs à s’installer ici et ouvrir des motels, des hôtels, etc.».

Il reste que Patrick Morin et Martin Despard devront prendre un recul d’un mois afin de décanter tout ce qui touche l’organisation du tournoi dans l’avenir. Le tournoi 4 vs 4 Francis Robidoux va-t-il revenir l’an prochain? C’est à suivre.

Des bourses au CPA de Rivière-Rouge et l’Action bénévole de la Rouge ont été versées.

Partager:

Ronald McGregor - Info Nord , journaliste

  • Courriel