Suivez le courant!       819 623-7374
Partager:
29 mars 2019

Bourses Défi Entreprise de Double Défi

Deux beaux projets prennent vie

Kathleen Godmer , journaliste

Mme Pilon et sa famille pratiquent déjà le zéro déchet depuis plusieurs années (photo: gracieuseté – Précillia Pilon).
Mme Pilon et sa famille pratiquent déjà le zéro déchet depuis plusieurs années (photo: gracieuseté – Précillia Pilon).

C’est au début du mois de février dernier que Double Défi a fait la remise de ses bourses Défi Entreprise. À ce moment, un montant de 10 000$ est allé à Précillia Pilon de Vrac & Co épicerie écologique zéro déchet et un autre de 3 500$ à Julie Constantineau de Mi ëlle Cosmétiques naturels. Où en sont ses deux entreprises dans la réalisation du projet soumis?

L’objectif de Double Défi avec son Défi Entreprise est de permettre à des entrepreneurs de créer une entreprise ou la faire évoluer. Pour être admissible, l’entreprise doit avoir pignon sur rue sur le territoire de la MRC d’Antoine-Labelle. Ces projets doivent s’afficher dans les domaines de la transformation, de la fabrication ou dans le domaine du tourisme et sont évalués par un comité de sélection selon une grille contenant des critères préétablis

Projet de trousse et d’accompagnement zéro déchet.

«Je voulais faire découvrir le zéro déchet et rendre ça facile. La première étape a été d’ouvrir l’épicerie écologique. Les gens viennent maintenant me voir et me demandent beaucoup de conseils. Ils ne savent pas comment faire, comment commencer. Il y en a même qui me disaient que ce serait plus facile si j’allais chez eux. C’est un peu de ça que le projet s’inspire. Il y a aussi à Rosemont-Petite Patrie, à Montréal et à Lévis des programmes semblables, mais ceux-ci sont gérés par les villes (…) Double Défi c’est pour les entreprises. C’est sûr que c’est pour aider mon entreprise et ça va créer de l’emploi, mais je veux surtout répondre à un besoin et c’est grâce à Double Défi que c’est possible de le faire gratuitement et de dépasser la simple trousse qu’on donne aux gens sans vraiment les aider», a expliqué Mme Pilon.

Le projet de Mme Pilon consiste à accompagner, tout à fait gratuitement, un maximum de 50 foyers vers un mode de vie zéro déchet et de leur fournir la trousse Double Défi qui est un premier sac dans lequel on retrouve ce qu’il faut pour s’initier au vrac: contenants adaptés, documentation, fiches-conseils et livre sur le zéro déchet. «La trousse ne contient pas tant de matériel. Oui j’aurais pu mettre plein de bidules zéro déchet, mais le but est de pousser les gens à réutiliser ce qu’ils ont déjà à la maison et à arrêter de trop consommer», a précisé Mme Pilon.

Le tout se fera en visitant chaque foyer et en ciblant les besoins de chacun (trois visites). Il s’agit donc d’un accompagnement personnalisé qui servira à analyser et d’abord et avant tout à rendre facile et accessible la réduction des déchets. Mme Pilon et son équipe veulent transmettre leurs connaissances dans le respect des limites de chacun.

Dans ce projet, ce sont des valeurs qu’on veut transmettre, des connaissances qu’on veut partager et des trucs qu’on veut donner aux gens de façon à les aider à modifier ou complètement changer certaines de leurs habitudes, à leur rythme.«On ne veut pas que ça soit compliqué. On veut montrer aux gens que ça peut être super simple et super économique aussi. Je veux accompagner le plus de gens possible pour qu’après, eux aussi contaminent le plus de gens autour d’eux», a expliqué Mme Pilon.

Mme Pilon était fière d’annoncer que le 29 mai prochain, elle fera venir Florance-Léa Siry, experte en cuisine zéro gaspillage (Chic Frigo Sans Fric) pour présenter une conférence.

Une popularité croissante inattendue

Il y a bientôt trois ans, Julie Constantineau a lancé Mi ëlle Cosmétiques naturels, une entreprise artisanale qui fabrique des cosmétiques exempts d’allergènes, de parfum et d’agents de conservation synthétiques.

À ce moment, elle était loin de se douter que sa solution pour faire face à la quinzaine d’allergies alimentaires dont souffre son fils qui a maintenant sept ans allait changer sa vie à ce point.

Ses produits de fabrication 100% naturelle sont rapidement devenus populaires et Mme Constantineau doit maintenant répondre à une demande sans cesse croissante. À sa grande surprise et bien sûr à son grand plaisir, l’entreprise doit maintenant passer d’artisanal à une production commerciale. La bourse de Double Défi avait pour but de lui permettre de faire l’achat d’équipements nécessaires à sa mise à niveau.

«Nous, on avait besoin d’aide financière pour acheter une étiqueteuse pour les contenants de nos produits. On l’a commandé lundi dernier. Dans le fond on attendait d’avoir la bourse pour pouvoir faire la demande à la compagnie canadienne. On leur a envoyé nos contenants et eux, ont fait des tests pour nous afin de nous fournir la meilleure étiqueteuse possible (…) On devrait la recevoir sous peu. Cet achat a pris une portion de notre budget et l’autre portion a servi à acheter un ordinateur plus performant pour l’aspect programmation et l’automatisation», a expliqué Mme Constantineau.

Il est possible d’en savoir plus sur les produits de Mme Constantineau en visitant la page web de Mi ëlle Cosmétiques naturels.

Jonathan et Julie Constantineau, frère et sœur, associés dans le projet (photo: gracieuseté – Julie Constantineau).

«Je voulais faire découvrir le zéro déchet et rendre ça facile.» – Précillia Pilon

«Nous, on avait besoin d’aide financière pour acheter une étiqueteuse pour les contenants de nos produits.» – Julie Constantineau

Galerie de photos

Partager:

Kathleen Godmer , journaliste

  • Courriel