Suivez le courant!       819 623-7374
Partager:
27 mars 2019

Route 117 à quatre voies entre Labelle et Rivière-Rouge

Le ministère des Transports temporise encore

Simon Dominé , Rédacteur en chef

Les résidents des Hautes-Laurentides qui souhaitent une route 117 à quatre voies de circulation entre Labelle et Rivière-Rouge devront encore s’armer de patience. Le ministère et le gouvernement veulent encore étudier une autre option (photo: archives – Le Courant des Hautes-Laurentides).
Les résidents des Hautes-Laurentides qui souhaitent une route 117 à quatre voies de circulation entre Labelle et Rivière-Rouge devront encore s’armer de patience. Le ministère et le gouvernement veulent encore étudier une autre option (photo: archives – Le Courant des Hautes-Laurentides).

Le gouvernement Legault et le ministère des Transports se laissent encore une porte de sortie dans le dossier de la route 117: ils ont indiqué le 15 mars que l’aménagement d’une route à quatre voies de circulation entre Labelle et Rivière-Rouge n’est qu’un des scénarios envisagés.

Ce qu’il faut retenir

Le ministère des Transports, son chef François Bonnardel, ainsi que la députée de Labelle, Chantal Jeannotte, ont annoncé le 15 mars que les données de l’étude d’opportunité réalisée en 2011 pour la route 117 avaient été mises à jour.

Le ministère affirme que l’aménagement d’une quatre voies entre Labelle et Rivière-Rouge, dans l’axe actuel ou un nouveau, n’est pas la seule option envisagée. Les voies actuelles pourraient être simplement séparées. On y ajouterait des voies de dépassement. Une analyse comparative des scénarios sera déposée à l’hiver 2020. Un dossier d’opportunité sera ensuite réalisé et c’est sur cette base que le gouvernement dira si, oui ou non, la quatre voies sera réalisée.

Le ministère rappelle que trois projets routiers seront réalisés sur la 117 au nord de Rivière-Rouge en 2019, ainsi que sept autres dans «des années subséquentes», sans préciser d’échéancier.

Ce qu’ils ont dit

«Dans ce dossier-là, oui on vient de faire une mise à jour de l’étude d’opportunité. L’étude est déposée, mais là, ça va prendre un an encore pour nous dire ce qu’ils vont faire. Voyons donc! On ne veut rien savoir de ça! Ça là, c’est du temps perdu. On se pose des questions par rapport à ça. Et ensuite, là il y a le dossier d’affaire. Ça, c’est toujours dans le cheminement ministériel. On donne le prix de la réalisation, le coût final, l’échéancier, les plans et devis, etc. Et les travaux commenceraient en 2029. C’est illogique! Ç’a n’a pas de sens, c’est inacceptable. Ce qu’on veut, c’est de dire: les échéanciers, faut que ça soit réaliste. Selon nous autres, ils étirent l’élastique au maximum. On pense qu’on a besoin du fédéral. Si le fédéral bonifie l’enveloppe du provincial par rapport à la 117, c’est là qu’on va activer le dossier. David Graham, lui aussi il est d’accord avec ça et il met de la pression sur le ministre Champagne.» – Pierre Flamand, président de SOS 117 et maire de Lac-des-Écorces

«Un projet majeur engendre des retombées économiques, sociales et environnementales. À cet égard, d’ici le dépôt du dossier d’opportunité, la population sera consultée, afin de recueillir leurs préoccupations. En attendant le développement de ce grand projet, je me réjouis qu’une série d’interventions sera réalisée dès l’été 2019, sur la route 117 à La Conception, à Rivière-Rouge, à Lac-des-Écorces et à Mont-Laurier, pour améliorer la sécurité et la fluidité de la circulation.» – Chantale Jeannotte, députée de Labelle

«Ce type de projet doit suivre un processus qui encadre les mesures requises pour assurer la gestion rigoureuse des projets d’envergure. Nous sommes évidemment tous impatients de voir le résultat. Soyez assurés que nous faisons tout ce qui est possible pour que ce projet voit le jour dans les meilleurs délais. Nous sommes en action.» – Sylvie D’Amours, ministre responsable de la région des Laurentides

Faits saillants

Dans la mise à jour de l’étude de 2011, le ministère estime que les débits journaliers «ont peu évolué», mais qu’ «il est nécessaire d’augmenter les possibilités de dépassement».

Le MTQ soutient que les collisions sont à la baisse sur la 117, mais que la gravité des accidents commande toutefois que des améliorations soient apportées, notamment au niveau des courbes.

Enfin, le ministère semble vouloir trouver des solutions lorsque la route 117 est fermée complètement, comme cela est encore arrivé cet hiver. Il reste cependant flou, en mentionnant seulement qu’il «procédera à l’analyse d’interventions possibles afin de limiter les impacts lors de fermetures».

Les travaux routiers réalisés à compter de 2019 au nord de Rivière-Rouge sont les suivants: réaménagement de l’intersection de la rue Principale à La Conception et de l’intersection du chemin du Parc industriel à Rivière-Rouge. Le MTQ procédera à du déboisement, fera reculer la paroi rocheuse et asphaltera une portion de 2,7 km de la 117 à Lac-des-Écorces. Une portion de 2,2 km sera aussi asphaltée à l’entrée sud de Mont-Laurier.

Pour les années suivantes, d’autres travaux sont actuellement en planification. En voici la liste: correction de dévers dans la courbe du pont Ouellet, à Labelle; correction de courbes sur 1,3 km et réaménagement de l’intersection du chemin Nominingue à Lac-Saguay; asphaltage et régularisation d’accès de la montée Dufresne jusqu’à l’entrée de Lac-des-Écorces; prolongement des quatre voies de la sortie sud de Mont-Laurier jusqu’à l’entrée de la halte routière à Mont-Laurier; ajout d’une voie de virage à gauche dans les deux sens entre la côte de Pierre et la Montée Dufresne et réaménagement d’intersections à Mont-Laurier et à Lac-des-Écorces; prolongement des voies auxiliaires sur 5,2 km dans le secteur des côtes à Guénette à Lac-Saguay; correction de courbes et réaménagement d’intersections dans les secteurs du chemin des Quatre-fourches et de la courbe Mc Guire à Lac-des-Écorces.

Partager:

Simon Dominé , Rédacteur en chef

  • Courriel