Suivez le courant!       819 623-7374
Partager:
26 mars 2019

Caisse Desjardins du cœur des Hautes-Laurentides

Des organismes de la région reçoivent 573 015$

Kathleen Godmer , journaliste

C’est un montant de 573 015$ que la Caisse Desjardins du Cœur des Hautes-Laurentides a distribué à 67 organismes de la région (photo: archives – Le Courant des Hautes-Laurentides).
C’est un montant de 573 015$ que la Caisse Desjardins du Cœur des Hautes-Laurentides a distribué à 67 organismes de la région (photo: archives – Le Courant des Hautes-Laurentides).

Lors de sa dernière assemblée générale extraordinaire, la Caisse Desjardins du cœur des Hautes-Laurentides et ses membres ont décidé de remettre aux organismes de la région une partie de ses excédents. C’est donc un montant de 573 015$ qui est offert à 67 organismes qui ont présenté des projets et qui seront aidés par le Fonds d’aide au développement du milieu (FADM).

Selon Julie Auger, consultante pour la Caisse, ce n’est pas une première puisque le FADM a été créé pour ça. À titre d’exemple en 2018, un montant de 448 773$ avait été remis et en 2017, un montant de 136 431$. Chaque année, les montants varient selon le rendement de la caisse et le souhait des membres.

Lors des assemblées générales annuelles (AGA), les membres de chaque caisse décident de quelles façons sera faite la distribution des excédents de l’organisation (en ristourne individuelle ou en contribution au FADM).

Processus et motivations

Le processus d’attribution des excédents est très rigoureux. Toutes les demandes sont analysées selon des critères bien précis, par exemple: si le projet est porteur de développement pour le milieu, s’il est innovateur, si la réputation de l’organisme et son historique de collaboration sont favorables. On évalue aussi si le projet correspond aux enjeux qui touchent la caisse, si le projet est viable et assure une pérennité, si le projet touche une majorité d’individus dans sa communauté. On cherche aussi à savoir si le projet présente un montage financier avec plusieurs partenaires et s’il présente un avantage aux membres Desjardins en touchant les orientations choisies par les membres. Pour ce point, les membres sont sondés pour connaitre les priorités de développement de la caisse.

Suite à l’analyse par le comité du FADM, des recommandations sont faites au Conseil d’administration qui analyse à son tour tous les dossiers avant de rendre leurs réponses finales.

«La Caisse Desjardins du Cœur des Hautes-Laurentides est une coopérative qui aspire à faire la différence dans la vie de ses membres et par le fait même, dans la communauté. Nous faisons évoluer nos pratiques d’affaires et de gestion pour que nos membres et clients reçoivent toujours le conseil, le produit ou le service qui est le meilleur pour eux et qui répond à leur besoin. (…) via le fonds d’aide au développement du milieu, la Caisse s’implique et soutien des dizaines de projets qui touchent des milliers de personnes, avec l’ambition d’être premier dans le cœur des gens!», a déclaré Mme Auger.

Des projets qui font la différence

Parmi les 67 projets sélectionnés, on retrouve, pour en nommer quelques-uns, les Fondations du Centre hospitalier de Mont-Laurier et du Centre collégial, le COBALI, le Prisme, la LIMOL et des clubs de motoneige. On peut constater que les différents secteurs sont bien représentés par les choix qui ont été faits.

Trois projets ont reçu de grosses sommes. Il s’agit tout d’abord de la Coopérative de télécommunication d’Antoine-Labelle pour son projet «Déploiement d’internet haute vitesse dans la MRC d’Antoine-Labelle» qui a obtenu un montant de 200 000$.

Il y a aussi le Parc régional de la Montagne du Diable (PRMD) qui a reçu la somme de 50 000$ pour son projet «Développement du pôle Windigo».

«Ce montant va s’ajouter au plan financier du projet. Bientôt, on va faire quelque chose de gros pour annoncer, avec tous nos partenaires, ce que sera l’ensemble de ce projet de 3 M$. Le tout est pratiquement confirmé en entier et on se prépare à faire le lancement officiel des travaux», a expliqué Christian Parent, directeur général du PRMD, qui était enchanté par cette contribution.

Finalement, on a versé une somme de 50 000$ à la SADC d’Antoine-Labelle pour son projet «Maison de l’Entrepreneur-E». Audrey Lebel, coordonnatrice de projets en développement économique, tenait à rester discrète sur la teneur du projet, puisque le dévoilement officiel de celui-ci devrait se faire le 28 mars prochain.

Partager:

Kathleen Godmer , journaliste

  • Courriel