Suivez le courant!       819 623-7374
Partager:
13 mars 2019

Chute-Saint-Philippe

Les familles qui utilisent des couches lavables maintenant admissibles à des subventions

Kathleen Godmer , journaliste

La Municipalité de Chute-Saint-Philippe, comme plusieurs autres avant elle, a adopté un programme de subvention de couches lavables qui pourrait permettre d’éviter l’enfouissement de milliers de couches jetables chaque année (photo: Pixabay).
La Municipalité de Chute-Saint-Philippe, comme plusieurs autres avant elle, a adopté un programme de subvention de couches lavables qui pourrait permettre d’éviter l’enfouissement de milliers de couches jetables chaque année (photo: Pixabay).

Chute-Saint-Philippe a adopté un programme de subvention de couches lavables pour ses familles. La Municipalité accordera une aide financière à celles qui en feront la demande.

Ce qu’il faut retenirDans le cadre de ce programme, la Municipalité a décidé d’accorder une aide financière jusqu’à concurrence d’un montant maximal de 100$ aux familles de Chute-Saint-Philippe admissibles qui en feront la demande. Un formulaire de demande devra être rempli et certaines pièces justificatives devront être fournies. Un montant pour cette dépense est prévu au budget.

Ce programme s’autogère, c’est-à-dire qu’au lieu de payer un montant variant entre100$ et 150$ pour enfouir une tonne de couches – quantité de déchets générés pour un seul enfant sur une période de deux ans et demi – la Municipalité octroie ce montant aux parents directement et ceux-ci leur assurent une réduction des matières résiduelles d’au moins une tonne juste pour leur famille.

L’utilisation des couches lavables s’inscrit clairement dans un programme de gestion des matières résiduelles, et dès le jour un, les résultats sont là.

Ce qu’il a dit

«Il faut savoir que nous ne sommes certainement pas la première municipalité du territoire à adopter ce programme. D’autres l’on fait avant nous comme Lac-des-Écorces, Labelle et Rivière-Rouge… Probablement d’autres aussi je ne les connais pas toutes par cœur.» – Normand St-Amour, maire de Chute-Saint-Philippe

«L’idée vient d’une citoyenne qui désirait que notre municipalité y adhère, on a regardé ça et pour nous, c’était naturel d’adopter ce programme-là. Tous les petits gestes qu’on peut faire comptent.» – Normand St-Amour, maire de Chute-Saint-Philippe

«On le fait un peu en projet pilote cette année. On veut voir de quelle façon ça peut être populaire ou non. Si c’est plus populaire, on va juste en budgéter plus et si ce n’est pas populaire ou si ce n’est que ceux qui veulent et bien ça sera disponible.» – Normand St-Amour, maire de Chute-Saint-Philippe

Faits saillants

Au Québec, plus de 600 millions de couches jetables sont acheminées chaque année dans les sites d’enfouissement, ce qui représente 60 000 tonnes de déchets à enfouir, faisant d’elles le troisième déchet en importance.

Un enfant utilisera environ 6 000 couches jetables avant d’atteindre le stade de la propreté et il en coûtera entre 1 500$ et 2 500$ à ses parents.

Les parents utilisant les couches lavables, pour un enfant, font une économie considérable d’environ 1 600$ en plus de réduire d’une tonne leurs matières résiduelles. Une couche lavable remplace environ 230 couches jetables.

Les couches jetables prennent de 300 à 500 ans à se décomposer pour seulement quatre à cinq heures d’utilisation. Une couche lavable s’utilise environ 230 fois et se décompose totalement en 6 mois.

La production des couches jetables requiert 41% plus d’eau que la production et l’entretien des couches lavables et au Canada. C’est 2 400 000 arbres que nous coupons chaque année pour la production de couches jetables, soit environ cinq à 12 arbres par enfant.

Partager:

Kathleen Godmer , journaliste

  • Courriel