Suivez le courant!       819 623-7374
Partager:
26 février 2019

Route 117

Les policiers arrêtent trois conducteurs aux comportements dangereux

Simon Dominé , Rédacteur en chef

Grâce à la collaboration du public, la Sûreté du Québec a été en mesure d’intercepter des conducteurs aux comportements dangereux sur la route 117 (photo: archives – Le Courant des Hautes-Laurentides).
Grâce à la collaboration du public, la Sûreté du Québec a été en mesure d’intercepter des conducteurs aux comportements dangereux sur la route 117 (photo: archives – Le Courant des Hautes-Laurentides).

La Sûreté du Québec (SQ) a eu une semaine chargée sur la route 117. Les 15 et 18 février derniers, les policiers ont appréhendé trois automobilistes aux comportements dangereux à Mont-Laurier, Ste-Agathe-des-Monts et Lac-des-Écorces.

Les policiers sont d’abord intervenus à 12h30 le 15 février, après avoir été avertis qu’un camion dépassait des véhicules à des endroits qualifiés de «dangereux». Le signalement a été effectué alors que le véhicule se trouvait au km 156, à Rivière-Rouge. C’est dans ce secteur que les deux derniers accidents mortels enregistrés sur la route 117 se sont produits le 30 décembre 2018 et le 8 février 2019.

L’autopatrouille qui s’est dirigée sur les lieux a croisé le véhicule qui roulait en direction nord. Après avoir fait demi-tour, les policiers ont pu constater que le camion continuait à faire des dépassements «alors que la chaussée était enneigée et glissante». Ils ont procédé à l’arrestation du conducteur, un homme de 46 ans de Mistassini, lorsque le camion s’est immobilisé à la hauteur de la rue Panet, à Mont-Laurier.

En plus d’écoper de constats d’infraction de 1 447$, 13 points d’inaptitude ont été ajoutés à son permis de conduire. Motifs? «(…) ne pas avoir adapté sa vitesse aux conditions routières, deux dépassements dans une côte ainsi que pour avoir franchi une ligne continue double». Enfin, le propriétaire du véhicule devra procéder à l’inspection mécanique du véhicule.

Facultés affaiblies: un récidiviste déclenche une course-poursuite

Trois jours plus tard, les policiers ont encore dû intervenir sur la route 117, dans le secteur de Val-David cette fois. Ce sont les effectifs du poste de la SQ de la MRC des Laurentides qui ont dû prendre en chasse un conducteur qui refusait de s’immobiliser. Les policiers voulaient l’intercepter pour une infraction au code de la sécurité routière. Le conducteur a finalement immobilisé son véhicule à Ste-Agathe.

Arrêté, l’homme de 53 ans, de Saint-Adolphe-d’Howard, devrait maintenant faire face à la justice. Il pourrait non seulement recevoir des constats d’infractions en lien avec sa conduite, mais la SQ signale également qu’il pourrait être accusé «de fuite, conduite avec les capacités affaiblies, refus de fournir un échantillon d’haleine, conduite durant interdiction et entrave au travail des policiers».

À noter qu’il s’agit d’un récidiviste en matière de conduite avec les facultés affaiblies. Son véhicule a été saisi pour les 90 prochains jours.

Et de trois…

À peine quelques heures plus tard, les policiers de la SQ ont à nouveau reçu l’aide du public et ont arrêté un homme dans le stationnement d’un commerce, sur le boulevard St-François, à Lac-des-Écorces.

C’est le poste de la MRC d’Antoine-Labelle qui est intervenu. Le sergent Marc Tessier, du Service des communications de la SQ, donne plus d’informations à ce sujet: «Peu avant 10h le 18 février dernier, les policiers (…) ont été informés de la conduite très erratique d’un véhicule sur la route 117, à Rivière-Rouge. Selon les informations reçues, le conducteur aurait même immobilisé son véhicule, fait marche arrière pour heurter le véhicule du témoin».

Âgé de 30 ans, de Saint-Jérôme, le conducteur a été mis en état d’arrestation et a désormais rendez-vous au palais de justice de Mont-Laurier. Le sergent Tessier mentionne qu’il pourrait faire face «à des accusations de conduite avec les capacités affaiblies, refus, délit de fuite, entrave au travail des policiers et bris d’engagement».

Son permis de conduire, qui était impayé, a été suspendu. Il a reçu un constat d’infraction à cet effet et son véhicule a été saisi pour une période de 90 jours.

Partager:

Simon Dominé , Rédacteur en chef

  • Courriel