Suivez le courant!       819 623-7374
Partager:
31 janvier 2019

Gala bénéfice de kickboxing Aïsudan

Plus de 15 000 $ pour la cause et la ceinture pour Renaud Young

Kathleen Godmer , journaliste

Renaud Young a remporté le combat pour la prestigieuse ceinture de la WCA (photo: gracieuseté -Muni-Spec Mont-Laurier).
Renaud Young a remporté le combat pour la prestigieuse ceinture de la WCA (photo: gracieuseté -Muni-Spec Mont-Laurier).

Combattants de différentes disciplines, arbitres, juges, invités d’honneur, musique, jeux de lumière, spectateurs enflammés, tout était réuni, le 29 janvier dernier à l’Espace Théâtre, pour faire du Gala bénéfice de Kickboxing Aïsudan une réussite.

Comparable à ce qui se fait dans les grandes villes, le Gala, au profit de la fondation SLA Québec (sclérose latérale amyotrophique) a attiré près de 500 personnes. Avec comme invité d’honneur Lucian Buté, boxeur et ancien champion du monde, et Jean-Yves Thériault, qui a lui aussi été champion du monde en kickboxing, mais surtout un pionnier de ce sport, l’événement a été une parfaite réussite.

Victor Thériault, promoteur du tournoi Aïsudan, un circuit qui réunit plusieurs disciplines des arts martiaux dans des combats de kickboxing, était aussi présent et enchanté d’unir le Gala à la cause. C’était la première fois que le tournoi sortait du Casino de Montréal. Ce nouveau concept de promener le tournoi en région débutait donc à Mont-Laurier.

Un tel événement est une première dans la région et il y a plus de 20 ans qu’un événement du même genre s’est déroulé ici. Le gala était sanctionné par la World Combat Arena (WCA).

Le principal partenaire est la Caisse Desjardins, mais il est important de mentionner toute l’implication de René Graton et de son équipe de Karaté Urbain qui n’ont pas compté les heures de bénévolat pour l’organisation de l’événement et la préparation de leurs athlètes.

Combats

Le 1er combat a été une démonstration de boxe où s’affrontaient Robert Gay et Bob Ducharme, combat symbolique, sans vraiment de gagnant ou de perdant, qui représentait le combat contre la maladie. On a tout de même choisi M. Gay comme vainqueur.

Le 2e combat en était un d’exhibition. Le?vis Ducharme et Raphae?l Brunet se sont affrontés et c’est Lévis Ducharme, âgé de seulement 15 ans, qui a remporté. Les combats d’exhibition sont des combats où il y a soit différence de poids ou d’expérience entre les participants.

Pour ce qui est du 3e combat, il présentait Colin Jason Wawia, venu de Sault-Sainte-Marie pour vivre son premier combat de la WCA, et Se?bastien Langevin, qui est avec Karaté Urbain depuis 10 ans et qui a une fiche impressionnante. Vainqueur à la 42e seconde du 2e round, par KO de l’arbitre, c’est Sébastien Langevin qui remporte les honneurs. «Une victoire par Ko, c’est la première fois que ça m’arrive. C’est le fun, c’est comme faire un tour du chapeau au hockey. J’apprécie que mon adversaire se soit déplacé. Il a fait 12 heures de route et c’était son premier combat versus moi mon 8e. Il a eu du courage et beaucoup de cœur», a raconté Sébastien Langevin au sortir du ring.

Patrice Guy et Ben Ladouceur se sont battus dans le 4e combat qui était aussi une exhibition et le public a choisi Patrice Guy comme vainqueur.

Simon Lefebvre a été acclamé à son arrivée sur le ring pour le 5e combat où il devait affronter Benjamin Pokacic de Lac-Simon, fier représentant de la nation algonquine. C’est Simon Lefebvre qui a remporté, par KO de l’arbitre, après seulement 1:42 minute du 1er round. «Ça a bien été. J’ai essayé de prendre ça «mollo» au début, mais j’ai vu une opportunité qui se pointait et que je lui avais fait mal au corps alors j’ai relancé au corps et ça lui a coupé le souffle. J’aurais aimé ça combattre plus longtemps, mais la réaction de la foule m’a vraiment fait plaisir», a confié Simon Lefebvre tout de suite après son combat.

Le 6e combat en était un pour la prestigieuse ceinture de la WCA. David Ryan Frilotte de Sault-Saint-Marie est venu affronter Renaud Young. C’était un adversaire de Toronto qui devait, au départ, venir rencontrer Renaud Young, mais il a dû se désister à la suite d’une blessure. C’est à 1:04 minute du 4e round par Ko de l’arbitre que Renaud Young a remporté la finale pour la WCA et a gagné la ceinture. «Je me sens vraiment heureux. Pour moi c’était un 2e affrontement pour la ceinture. Le premier avait été un nul. La personne s’est supposément blessée et là, j’ai combattu avec un remplaçant. Là, c’est fait, j’ai la ceinture et je suis tellement fier», a expliqué Renaud Young encore essoufflé de son combat.

Mentionnons que pour les combats de démonstration et d’exhibition, le public était appelé à voter pour déterminer les vainqueurs. Les combats de Simon Lefebvre et Sébastien Langevin étaient supervisés par des juges et comptaient pour les qualifications du Tournoi Aïsudan afin de faire partie de l’équipe Aïsudan du WCA.

Qu’est-ce que la sclérose latérale amyotrophique (SLA)?

La sclérose latérale amyotrophique est une maladie neuromusculaire qui s’attaque aux neurones et à la moelle épinière et entraîne progressivement la paralysie du corps. La SLA évolue rapidement et cause généralement la mort moins de cinq ans après le diagnostic. Il n’y a actuellement pas de remède à cette maladie et tous les profits du Gala iront pour la recherche.

«À la base, le gala est une activité de levée de fonds. Ma mère a la SLA et c’est la manière que j’ai trouvée pour amasser des sous. Je suis moi-même un ancien boxeur et j’ai approché mon ami René Graton pour lui proposer de faire une pierre deux coups, puisque Lucian Buté venait déjà pour un événement de la Caisse Desjardins où je travaille. On a donc monté le gala autour de ça», a expliqué Robert Guay, boxeur et un des principaux organisateurs de l’événement .

«Je suis monté sur le ring pour un combat démonstration en boxe. C’était un combat symbolique. Oui on s’est frappé pour vrai et c’était un vrai affrontement, mais c’était plus pour illustrer le combat contre la maladie. J’y tenais vraiment» – Robert Guay, boxeur et un des principaux organisateurs de l’événement

«Quand le téléphone a sonné pour m’inviter à participer à cet événement et amasser des fonds pour la cause, je n’ai même pas pensé et j’ai dit oui tout de suite. C’est une cause tellement importante.» – Lucian Buté

«Je suis très honoré d’avoir été invité par René pour venir supporter la cause. Quand une cause comme ça se présente, on ne peut pas dire non, car c’est important. La communauté nous a soutenus pendant des années dans notre sport et son évolution, la moindre des choses que l’on puisse faire c’est de la supporter en retour.» – Jean-Yves Thériault

Partager:

Kathleen Godmer , journaliste

  • Courriel