Suivez le courant!       819 623-7374
Partager:
21 janvier 2019

Christian Marc Gendron

Un piano man qui séduit son public

Kathleen Godmer , journaliste

Une incroyable complicité s’est tout de suite fait sentir entre Christian Marc Gendron, Manon Séguin, Toyo, Frédéric Beauséjour et Gordon Wood (photo: Kathleen Godmer – Le Courant des Hautes-Laurentides).
Une incroyable complicité s’est tout de suite fait sentir entre Christian Marc Gendron, Manon Séguin, Toyo, Frédéric Beauséjour et Gordon Wood (photo: Kathleen Godmer – Le Courant des Hautes-Laurentides).

Christian Marc Gendron a présenté son spectacle Piano Man Expérience, le 18 janvier dernier, à l’Espace Théâtre de Mont-Laurier. Les nombreux spectateurs ont pu savourer une succession de grands succès, passant de Ray Charles à Billy Joel. Une soirée réussie où intimité, humour et musique ont permis aux spectateurs de se sentir au cœur d’une grande fête de famille.

Du début à la fin, l’artiste a entraîné le public dans un voyage musical à travers les époques, faisant découvrir les plus grands piano men. La connexion avec le public a été instantanée dès les premières notes de Georgia on My Mind. Énergie, voix, anecdotes, veston, lunettes, fantastiques jeux de lumières, tout était en place pour ce partage de passion.

D’une époque à l’autre, Christian Marc Gendron revisite le blues, le jazz des années 50 et 60, en passant par le soft rock et les grands succès québécois. Ce volet francophone a permis aux spectateurs de découvrir les talents d’imitateur de ce piano man plein d’humour.

Avouant que la période des pianos-bars lui manque, l’artiste a affirmé que cette époque est en lien direct avec la culture québécoise et l’a démontré en jouant certains thèmes musicaux d’émissions de télévision gravés dans la mémoire de tous et facilement reconnaissables dès les premiers accords.

Dès le début du spectacle, le public a pu constater la belle complicité entre l’artiste et ses musiciens. Gordon Wood (batterie), Frédéric Beauséjour (basse) et le légendaire Toyo (guitare), bien connu et apprécié dans la région, ont enchanté l’auditoire.

Manon Séguin, avec sa voix chaude et puissante, a charmé tout le monde en interprétant entre autres Je ne suis qu’une chanson et Hallelujah, qui lui ont valu des ovations bien méritées.

Au retour de l’entracte, les spectateurs ont eu droit à une surprise puisque c’est avec un mini clavier accroché au cou que Christian Marc Gendron s’est présenté sur la scène puis est descendu dans la salle. «J’aime ça être proche de vous, avec vous», a-t-il mentionné, tout en faisant un petit clin d’œil à plusieurs membres de sa famille qui étaient présents. Il a ensuite enchainé un pot-pourri tout en se promenant à travers les spectateurs.

Toujours appuyé par les chœurs de Manon Séguin et de ses musiciens, Christian Marc Gendron a terminé la soirée avec un volet plus rock qui a fait se lever la foule.

Tout au long de ce spectacle, Christian Marc Gendron a démontré son grand talent, son sens du spectacle et son expérience. Pur plaisir du début à la fin.

Surprise! Christian Marc Gendron a toujours envie de se rapprocher du public (photo: Kathleen Godmer – Le Courant des Hautes-Laurentides).

«Je suis heureux d’être avec vous Mont-Laurier. J’aime ça venir ici. J’ai de la famille à Mont-St-Michel, Ferme-Neuve et Mont-Laurier et quand je suis ici, j’ai un peu l’impression d’être chez moi.» - Christian-Marc Gendron

extraction

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Mauris ultricies sodales ipsum, a tincidunt ligula scelerisque at. Nam nec laoreet leo. Curain.

J’ai pris l’habitude de terminer mon spectacle en rendant hommage à ce qui fait la fierté de la place et, ici, je crois que c’est les Montagnards, a expliqué Christian Marc Gendron (photo: Kathleen Godmer – Le Courant des Hautes-Laurentides).

Galerie de photos

Partager:

Kathleen Godmer , journaliste

  • Courriel