Suivez le courant!       819 623-7374
Partager:
11 janvier 2019

Plan triennal d’immobilisations 2019-2021 à Nominingue

Beaucoup d’amour et d’argent sur les chemins

Ronald McGregor - Info Nord , journaliste

Les chemins tiennent le haut du pavé dans le plan triennal d’immobilisations 2019-2021 de Nominingue (photo: Ronald Mc Gregor – L’Information du Nord).
Les chemins tiennent le haut du pavé dans le plan triennal d’immobilisations 2019-2021 de Nominingue (photo: Ronald Mc Gregor – L’Information du Nord).

Des kilomètres de chemins, ce n’est pas ça qui manque à Nominingue. Ceux qui existent déjà ont besoin d’amour, d’argent et de gros bras. Dans son plan triennal d’immobilisations 2019-2021, la Municipalité, avec notamment des emprunts et des subventions, comblera ses citoyens. Voici quelques grandes lignes des travaux les plus importants.

La réfection du Chemin du Tour-du-lac constitue le plus gros projet avec une somme de 2,4 M$ injectée en 2019 à l’aide d’une subvention du PIIRL (Plan d’intervention en infrastructures routières locales) à 90% et un emprunt de 10%, soit 240 000$. Toujours en 2019, il faut s’attendre à l’enlèvement de l’asphalte sur le Chemin des Hêtres au coût de 230 000$ provenant d’un emprunt.

En 2020 et 2021

En 2020, on retrouve trois gros projets d’enlèvement d’asphalte, par le biais d’un emprunt pour le Chemin des Geais-Bleus (250 000$), le Chemin des Bouleaux (130 000$) et le Chemin des Buses (160 000$). Le trottoir face au complexe municipal est aussi dans la liste des travaux, ceux-ci profitant d’une subvention MADA à 50% et le reste du Fonds de roulement. Enfin, en 2021, le Chemin des Faucons recevra beaucoup d’attention avec 3 M$ qui seront injectés avec l’aide à 90% d’une autre subvention du PIIRL et un emprunt qui équivaut à 10% du montant (300 000$).

Soulignons que l’on va retirer l’asphalte sur le Chemin de l’Aubépine, voie qui a fait l’objet de plaintes à l’hôtel de ville, pour la coquette somme de 80 000$ provenant d’une subvention discrétionnaire et d’un emprunt.

De l’eau potable

Deux remplacements d’aqueduc sont prévus dans le plan d’immobilisations, mais pas avant 2021. Il s’agit de celles de Mgr-Noiseux et Martineau. Les travaux pour la première se chiffrent à 155 600$ et la dernière à 256 000$. Les deux sont réalisables au moyen d’une subvention de la TECQ (Taxe sur l’essence et de la contribution du Québec) à 100%.

Partager:

Ronald McGregor - Info Nord , journaliste

  • Courriel