Suivez le courant!       819 623-7374
Partager:
9 janvier 2019

Prévision budgétaire 2019

Mont-Laurier présente un budget à la hausse

Kathleen Godmer , journaliste

Le maire de Mont-Laurier, Daniel Bourdon (photo: archives – Le Courant des Hautes-Laurentides).
Le maire de Mont-Laurier, Daniel Bourdon (photo: archives – Le Courant des Hautes-Laurentides).

C’est un budget équilibré en hausse de 2,3% qu’à présenté le conseil de ville de Mont-Laurier le 20 décembre dernier. La qualité des services ainsi que la capacité de payer des citoyens demeurent les objectifs premiers. Les choix du conseil s’inscrivent dans la poursuite du développement de la ville.

Le conseil municipal est conscient qu’il y a beaucoup à faire et qu’il faut prendre en compte l’impact des investissements sur l’augmentation potentielle de la dette. Il tient compte qu’il faut faire des choix judicieux autant au niveau des investissements que des activités de fonctionnement afin d’assurer le maintien et le développement des services aux citoyens ainsi que pour favoriser l’essor économique, social et culturel de la ville.

Charges 2019

Les charges que devra supporter la Ville en 2019 comprennent divers aspects et plusieurs seront à la hausse. La masse salariale incluant l’impact de la nouvelle convention collective sera en hausse de 0,2%. Les frais fixes généraux seront aussi en hausse de 3,5%. On verra augmenter les quotes-parts pour la Régie intermunicipale des déchets de la Lièvre (RIDL) et pour la MRC ainsi que la facture de la Sûreté du Québec, la contribution à Muni-Spec Mont-Laurier, les frais professionnels pour diverses études (agronome, décontamination, aménagement du boulevard, réseaux piste cyclable, modèle hydraulique, etc.), les coûts des produits chimiques ainsi que la vidange des étangs 2, 5 et 6.

Par contre, le service de la dette, dû à un financement annuel moindre et les frais professionnels en gestion des ressources humaines, seront à la baisse.

Le total des charges et de la conciliation à des fins fiscales s’élèvera donc à 26 286 630$ comparativement à un montant de 25 696 030$ en 2018. La Ville et le conseil d’agglomération prévoient pour 2019 un montant de 20 425 050$ pour les fins de fonctionnement.

Les prévisions budgétaires à des fins de fonctionnement, le remboursement de la dette et les charges avant amortissement sont réparties de la façon suivante: 17,7% pour les transports, 12,9% pour la sécurité publique, 16,2% pour l’administration générale, 1,3% pour les remboursements de fonds de roulement, 7,1% pour le remboursement en capital et 2,6% pour les frais de financement. On prévoit aussi 18,2% pour l’hygiène du milieu, 18,1% pour les loisirs et la culture et finalement, 5,9% pour la santé et l’aménagement urbanisme.

Revenus 2019

Du côté des revenus, on projette une hausse pour les tarifs des services reliés directement à la quote-part de la RIDL ainsi qu’aux coûts d’opération en matière d’hygiène (eau, égout, ordure). Les taxes foncières générées par l’ajout d’évaluation et aussi par les variations suite au dépôt du nouveau rôle triennal ainsi que les revenus d’inscription aux activités de loisir seront aussi à la hausse. Les redevances au niveau des matières résiduelles augmenteront, tandis que le taux de taxes à l’investissement demeure à 0,06$ par 100$ d’évaluation.

Pour ce qui est des taxes foncières servant au remboursement de la dette, des revenus de compensation OBNL dus à la baisse d’évaluation de plus de 2,7 millions de Muni-Spec Mont-Laurier et de la subvention pour l’achat de livres à la bibliothèque, les projections sont à la baisse.

Nouveau rôle triennal d’évaluation 2019-2020-2021

Les taxes foncières sont calculées sur la base de l’évaluation et séparées en six catégories de taux. Un taux unique par catégorie est applicable. Les variations de la valeur des évaluations ne sont pas uniformes dans chaque catégorie et une valeur moyenne d’évaluation par catégorie et par secteur (desservi, non desservi, semi-desservi) a été utilisée pour déterminer les taux de la taxe foncière.

Investissements

On prévoit un total des revenus et conciliation à des fins fiscales d’un montant de 9 775 800$ comparativement à 10 610 969$ en 2018. Dans la conciliation, on inclut l’immobilisation, le financement et les affectations.

Pour 2019, la Ville prévoit plusieurs investissements dans différents secteurs. Sur le plan des infrastructures civiles, le remplacement du ponceau de la rue de la Madone, avec l’aide de la subvention du programme de Réhabilitation du réseau routier local, volet Redressement des infrastructures routières locales (PRIRL) via la MRC, est à prévoir.

On investira aussi pour la réfection de chemins ruraux à la hauteur de 2 071 000$, montant en grande partie subventionné. La réalisation de travaux de remplacement des réseaux d’égout et d’aqueduc sur les rues Coursol, Beaudry et Belcourt et la poursuite du dossier de revitalisation du centre-ville et son financement sont au programme. Le pavage de la rue des Sources à partir d’une subvention du MTQ, le remplacement du réseau d’égout sous le pont Neveu et le resurfaçage des rues et la construction de trottoirs à partir de la taxe à l’investissement sont aussi prévus.

Pour ce qui touche aux bâtiments, on investira pour la réfection des fenêtres de l’hôtel de ville, la mise aux normes et l’asphaltage du stationnement de l’hôtel de ville pour accueillir le centre d’exposition, la mise à niveau du système de chauffage au garage municipal, le réaménagement extérieur au centre sportif Jaques-Lesage, la mise à niveau de la piscine municipale au montant de 3 200 000$ subventionné à la hauteur de 50% et pour la poursuite du dossier de mise à niveau de la bibliothèque et son financement.

On prévoit les remplacements d’un camion 10 roues et deux camionnettes pour le module qualité du milieu. L’acquisition d’un système de gestion de flotte de véhicules et celle d’un véhicule pour l’application de la loi ont aussi été incluses dans les prévisions.

La Ville prévoit aussi faire l’acquisition de divers équipements informatiques ainsi que de gros équipements aux travaux publics (plaque vibrante, soudeuse). Elle vise le remplacement de pompes et autres équipements pour les stations d’eaux usées, l’acquisition de compteurs d’eau pour les institutions, industries et commerces en conformité avec les obligations de la Ville. Elle travaillera à la continuité du sentier intergénérationnel sur les terrains situés derrière l’hôtel de ville, à l’aménagement d’un parc canin et à la réfection de la clôture du terrain de balle situé au complexe sportif.

Le budget 2019, présenté par le conseil, est cohérent avec sa vision et supporte la démarche de planification stratégique présentement en cours.

Partager:

Kathleen Godmer , journaliste

  • Courriel