Suivez le courant!       819 623-7374
Partager:
9 janvier 2019

David Graham fait son bilan 2018

«Le partenariat fédéral n’a jamais été aussi fort dans Laurentides-Labelle»

Kathleen Godmer , journaliste

Luc Lefebvre, Hugo Paquette, Liliane DesBaillets, David Graham, Chloée Alary, Cristina Lapaz et Jules Chiasson, une équipe fière du travail accompli (photo: gracieuseté).
Luc Lefebvre, Hugo Paquette, Liliane DesBaillets, David Graham, Chloée Alary, Cristina Lapaz et Jules Chiasson, une équipe fière du travail accompli (photo: gracieuseté).

Le député fédéral David Graham présente la rétrospective de son année 2018. Année pour laquelle la circonscription a reçu plus de 328 M$ grâce à des programmes sociaux nationaux et des programmes définis de subventions ou de prêts.

«Mon objectif a toujours été de favoriser le partenariat entre le fédéral et notre région pour en maximiser les retombées. Depuis le début de mon mandat, j’ai participé à des centaines d’événements et multiplié les rencontres pour être avec les gens de Laurentides—Labelle, pour les écouter et les représenter en portant leur voix à Ottawa», a mentionné le député.

Partenariat et investissements

Ce partenariat fédéral s’est notamment traduit par des investissements de 3 180 744 M$, provenant de Patrimoine Canadien (324 900$), Emploi et Développement Social Canada (1 163 290$), Infrastructures et collectivités (965 000$) Agroalimentaire et Agriculture Canada (272 304$) ainsi qu’Innovation, Sciences et Développement Économique (485 150$).

Dans ces montants, on retrouve, entre autres, les investissements de 581 000$ du programme Emplois d’été Canada dans toute la circonscription (198 projets pour 251 emplois), la contribution remboursable de 250 000$ à la Laiterie des Trois-Vallées par Développement économique Canada, l’appui à six fermes laitières totalisant 272 304$ et les 14 projets Nouveaux Horizons pour aînés à 216 704$ (dont sept dans la MRC Antoine-Labelle pour 83 719$).

«Via Patrimoine canadien, nous avons fait plusieurs investissements dans la MRC depuis que le gouvernement du Canada a confirmé un important appui de 597 000$ au Centre d’exposition de Mont-Laurier pour sa relocalisation à l’hôtel de ville. Mon équipe et moi sommes toujours disponibles pour accompagner les organismes dans leurs recherches de financement», a affirmé M. Graham.

L’Allocation Canadienne pour Enfants, instaurée par le présent gouvernement, a été indexée en juillet, faisant en sorte que plus de 5,3 M$ non imposables sont versés chaque mois à plus de 9 150 familles de Laurentides—Labelle. De plus, depuis que le gouvernement libéral a statué que l’âge de la retraite demeurera à 65 ans et augmenté le Supplément de Revenu Garanti pour les personnes admissibles, ce sont plus de 263 M$ qui sont alloués annuellement aux aînés de Laurentides—Labelle.

Communications

Sur l’enjeu d’accessibilité et d’abordabilité des communications, plusieurs avancées ont été réalisées depuis l’annonce du projet Brancher Antoine-Labelle, à la fin de l’année dernière. Le député a été nommé membre permanent du comité de l’Industrie, des Sciences et de la technologie (INDU) et a supporté le dépôt, à la Chambre des communes, d’une motion portant sur l’importance nationale de l’infrastructure numérique rurale, particulièrement pour les communications cellulaires.

Cette motion, pour laquelle il a assisté à la rédaction, a été déposée par Will Amos, député de Pontiac. Le député mentionne également l’élaboration d’une Stratégie nationale de services à large bande ainsi que la reconnaissance d’Internet comme étant une infrastructure plutôt qu’un service. L’année 2018 a d’ailleurs permis aux gouvernements du Canada et du Québec de conclure des ententes de 7,5 G$ sur dix ans pour des infrastructures, dont les modalités seront déterminées et administrées par la province.

«Il reste d’importants secteurs de la circonscription où il y a déficience de couverture et où l’accessibilité à l’Internet haute vitesse est difficile, et je travaille avec les municipalités pour en arriver à des solutions en partenariat, comme avec les intervenants de la MRC dans le projet porteur de fibre optique sur le territoire. Le projet d’Antoine-Labelle sert même de référence. Le prochain défi en télécommunications dans les Hautes-Laurentides est celui d’une bonne couverture cellulaire, défi auquel je travaille actuellement», a confié le député.

Environnement

Le plan climatique comporte un important volet de prix sur la pollution et de redistribution des sommes recueillies pour des initiatives vertes dans les provinces où un plan adéquat n’existe pas. Dans le cadre de l’entente fédérale-provinciale de juin dernier, le gouvernement fédéral réserve 1,8 G$ sur dix ans aux projets d’infrastructures vertes au Québec. Les programmes afférents, gérés par le gouvernement du Québec, seront également accessibles à la région.

Le député Graham affirme qu’il fera tout son possible pour en maximiser les retombées, comme il vient de le faire avec le programme d’Initiative au tourisme hivernal. Le gouvernement canadien a annoncé récemment 175 M$ pour accroitre les aires protégées au Canada. Enfin localement, M. Graham veut continuer d’encourager les projets d’emploi d’été liés à l’environnement et est activement impliqué pour un meilleur contrôle de la santé et de la navigation sur les plans d’eau. L’an dernier, le gouvernement du Canada a soutenu le projet de lutte à la prolifération du myriophylle à épi du CRE Laurentides avec 100 000$ du programme Éco-Action.

«Il y a une foule de sujets nationaux qui ont marqué l’année à inclure dans cette rétrospective, y compris la mise en place de la toute première Stratégie nationale sur le logement; la signature de l’Accord Canada–États-Unis-Mexique et la mise en œuvre de groupes de travail. Cela dit, au-delà de toutes ces réalisations, ce qu’il faut retenir c’est qu’en travaillant ensemble on fait avancer notre région», a conclut David Graham.

«Ça a été une année riche en rencontres, événements sociaux et culturels et d’activités-bénéfice au profit d’organismes communautaires. J’ai rencontré des entrepreneurs passionnés et inspirants. J’ai offert le partenariat fédéral à chacune des quatre députées provinciales élues à l’automne. J’ai poursuivi la collaboration avec les 43 conseils municipaux et avec mon équipe, nous avons accueilli des nombreux citoyens à mes bureaux pour les aider à trouver des solutions à leurs problématiques.» – David Graham, député

Partager:

Kathleen Godmer , journaliste

  • Courriel