Suivez le courant!       819 623-7374
Partager:
28 décembre 2018

Hockey Junior AA

Une saison en dents de scie pour les Rapides

Renaud Gilraldeau

Les Rapides de Mont-Laurier commenceront l’année en recevant la meilleure équipe de la ligue: les Patriotes de St-Eustache (photo: archives – Le Courant des Hautes-Laurentides).
Les Rapides de Mont-Laurier commenceront l’année en recevant la meilleure équipe de la ligue: les Patriotes de St-Eustache (photo: archives – Le Courant des Hautes-Laurentides).

Les Rapides de Mont-Laurier de la LHJAALL ont connu un début de saison raboteux, composant avec de multiples blessures. Le Courant s’est entretenu avec l’entraineur-chef, Sylvain Meilleur, afin de dresser un bilan de la première moitié de saison et de ce qui attend les Rapides en 2019.

Malgré une fiche de six victoires, huit défaites et une défaite en prolongation, les Rapides étaient cinquièmes sur huit équipes au classement de la LHJAALL au moment d’écrire cet article avant le match du 22 décembre. Ils possèdent quelques matchs en main face à la majorité des équipes.

Cependant, la formule choisie pour cette saison fait en sorte que le classement a peu d’importance. Rappelons que les huit équipes de la LHJAALL s’affronteront lors d’un tournoi régional à la fin de la saison, sans séries éliminatoires, ce qui a permis à la ligue d’augmenter le nombre de matchs en saison régulière à 32 au lieu de 28 comme les années précédentes.

Pour l’entraineur-chef, Sylvain Meilleur, le fait que le classement n’ait pas vraiment de signification pour l’issue de la saison n’est pas un facteur lorsque les joueurs abordent un match: «C’est sûr qu’il n’y a pas le stress de rater les séries, mais on veut gagner chaque soir et c’est assez pour se motiver», affirme-t-il à ce sujet.

Des matchs échappés

La première moitié de saison a été marquée par plusieurs matchs dans lesquels les Rapides ont perdu malgré le fait qu’ils détenaient pourtant une avance tôt dans le match. Sylvain Meilleur croit que les joueurs travaillent bien malgré tout et rappelle que la situation n’est pas toujours idéale.

Avec une moyenne de trois trios et cinq défenseurs disponibles par match, cela crée une situation où certains joueurs sont très sollicités: «Ce sont des jeunes qui travaillent, qui sont aux études. Ce ne sont pas des professionnels, on doit composer avec des absences et des blessés. L’effort lors des matchs est toujours là et les gars se donnent à fond à chaque match malgré tout», souligne Sylvain Meilleur.

De nombreux blessés

En ce qui concerne les joueurs blessés, l’entraineur souligne que l’alignement des Rapides en compte sept à ce jour. Il compte sur le retour au jeu de Philippe Larouche pour dynamiser l’équipe au retour de la pause du temps des fêtes.

Par contre, Les Rapides devront composer avec la perte de Vincent Papineau et Nicolas Morin pour le reste de la saison. Ceux-ci devront probablement passer sous le bistouri pour soigner leurs blessures. L’entraineur était attristé et préoccupé et tenait à remercier ces joueurs pour leur apport à l’équipe au cours de cette saison.

Finir sur une bonne note

Sylvain Meilleur croit que ses joueurs seront en mesure de rebondir en 2019 et d’offrir de bonnes performances grâce aux apprentissages faits dans la première moitié de saison : «C’est un groupe assez jeune qui apprend bien, mais qui manque un peu d’expérience».

Ils auront d’ailleurs tout un défi à leur premier match à domicile de 2019 alors que les Patriotes de Saint-Eustache qui dominent la ligue avec 16 victoires et deux défaites seront de passage au Centre sportif Jacques-Lesage le 26 janvier à 19h30.

«C’est sûr qu’il n’y a pas le stress de rater les séries, mais on veut gagner chaque soir et c’est assez pour se motiver.» – Sylvain Meilleur, entraîneur des Rapides de Mont-Laurier

Partager:

Renaud Gilraldeau