Suivez le courant!       819 623-7374
Partager:
21 décembre 2018

Hockey Senior A

La LHSAO s’adapte au changement

La LHSAO pourrait voir ses rangs grossir avec des équipes de Metcalfe (banlieue d’Ottawa), Chelsea et Mirabel/Lachute (photo: archives – Le Choix de la Vallée-de-la-Gatineau).
La LHSAO pourrait voir ses rangs grossir avec des équipes de Metcalfe (banlieue d’Ottawa), Chelsea et Mirabel/Lachute (photo: archives – Le Choix de la Vallée-de-la-Gatineau).

La Ligue de hockey sénior A de l’Outaouais (LHSAO) a connu quelques turbulences en novembre dernier avec le départ d’une équipe, mais tout porte à croire que la ligue est là pour rester si l’on en croit les propos du président, Marco Daigle.

«Nous sommes extrêmement fiers des résultats à ce jour. Le calibre de jeu est très élevé», déclare Marco Daigle d’emblée. Il ajoute que la priorité de la ligue est d’offrir un spectacle intéressant pour les amateurs de hockey et que ceux-ci répondent en grand nombre. Mont-Laurier attire les plus grandes foules, avec près de 1 000 spectateurs en moyenne, mais Maniwaki suit de près avec 800 spectateurs en moyenne. Les équipes de Cornwall, Fort-Coulonge et Vaudreuil-Soulanges ferment la marche avec moyenne oscillant entre 350 et 400 spectateurs en moyenne. «L’assistance aux matchs témoigne d’un engouement certain», ajoute M. Daigle.

Selon Marco Daigle, les propriétaires sont satisfaits de la structure de la ligue, mais croient que des améliorations pourraient être apportées afin d’améliorer la communication auprès des joueurs et des arbitres. À ce sujet, le président de la LHSAO déclare que «Les joueurs et les arbitres doivent reconnaitre les objectifs de la ligue», soulignant que la sécurité des joueurs et du hockey de qualité sont des priorités absolues pour la LHSAO.

Un spectacle qui s’améliore

Le calibre de jeu ne cesse d’augmenter. Dominic Bell, directeur général des Montagnards, croit que «certaines équipes ne savaient pas trop à quoi s’attendre au début de l’année». Cependant, ce dernier estime que les équipes qui devaient s’adapter l’ont fait. Même son de cloche de la part de Marco Daigle qui espère pouvoir augmenter davantage le calibre en 2019. «Nous offrons un calibre très intéressant et cela promet pour le reste de la saison et les séries éliminatoires», affirme à ce sujet le président de la LHSAO.

Que réserve 2019?

Un match des étoiles de la ligue aura lieu le 20 janvier 2019 à 14h alors que les meilleurs joueurs de la ligue qui seront disponibles disputeront un match à Fort-Coulonge.

Puis, les séries éliminatoires dont le calendrier n’est toujours pas annoncé devraient s’amorcer autour de la mi-février. Pour certaines équipes, comme les Montagnards qui ont déjà joué 14 matchs sur les 20 prévus, la saison s’achève. Vaudreuil-Soulange pour sa part n’a disputé que 8 matchs. «Nous sommes à la recherche d’amélioration en continu», souligne le président de la LHSAO qui, rappelons-le, a dû conjuguer avec le départ soudain des Bandits de Cumberland pour remanier le calendrier.

Le départ de cette équipe ne semble pas avoir refroidi la ligue qui a reçu des demandes pour des équipes d’expansion. Les rumeurs qui circulent parlent d’équipes à Metcalfe (banlieue d’Ottawa), Chelsea et Mirabel/Lachute. Le président de la LHSAO a confirmé les rumeurs pour ces trois villes, mais dit vouloir d’abord s’assurer «que les équipes en place puissent faire leurs frais». L’avenir semble donc prometteur pour la jeune ligue.

«Nous offrons un calibre très intéressant et cela promet pour le reste de la saison et les séries éliminatoire.» – Marco Daigle, président de la LHSAO

Partager: