Suivez le courant!       819 623-7374
Partager:
19 décembre 2018

Incendie majeur dans le secteur Sainte-Véronique

Cinq locataires à la rue pour Noël

Ronald McGregor - Info Nord , journaliste

Lors du passage du journal, les pompiers s’activaient encore à éteindre le feu au cœur du village de Sainte-Véronique (photo: Ronald McGregor – L’Information du Nord).
Lors du passage du journal, les pompiers s’activaient encore à éteindre le feu au cœur du village de Sainte-Véronique (photo: Ronald McGregor – L’Information du Nord).

Vers 1h, le 17 décembre, le service d’incendie de Rivière-Rouge est appelé pour un incendie au cœur du village de Sainte-Véronique, sur le boulevard Fernand-Lafontaine. Cinq locataires sont sans logis.

À l’arrivée des pompiers, le feu avait éclaté dans un logement, relate le directeur du service sécurité incendie, Martin Cossette. «L’évacuation du bâtiment a été demandée et tout le monde est sorti à temps. Malheureusement, un homme a été blessé et transporté au centre hospitalier. On ne craint pas pour sa vie.» Les cinq logements étaient loués et les cinq locataires ont été relocalisés par la Croix Rouge la journée même.

L’incendie aurait débuté à l’étage, au centre du bâtiment. «Étant donné son âge, en plus des ajouts et les modifications, ce que l’on appelle les «vides de construction», c’est de là que le feu s’est propagé à l’ensemble de l’entretoit.»

Alerte générale

L’incendie du bâtiment situé face au motel et où se trouvait la buanderie a forcé la demande de renfort. Plus de 50 pompiers ont fait leur devoir au cours de la nuit et une partie de la journée. «Les pompiers du service de Rivière-Rouge en général, de Nominingue, de L’Ascension et du service de pompiers de rivière Kiamika. C’est un feu majeur, une alerte générale. On a eu des forces fraîches toute la nuit.»

Bâtiment instable

Une pelle mécanique a été demandée afin d’aider le service à localiser le foyer principal de l’incendie. «La structure du bâtiment est très instable, donc trop dangereuse pour les pompiers pour être à l’intérieur. La pelle va sécuriser le tout pour les intervenants et va permettre de trouver les foyers cachés dans les murs, etc.»

Martin Cossette affirme qu’il est trop tôt pour avancer la cause probable de l’incendie. «Le locataire où le feu a débuté sera rencontré au courant de la journée afin de déterminer ce qui aurait pu se produire.»

Propriétaires sur place

Les propriétaires du bâtiment étaient sur place, franchement découragés. «Nous venons d’acheter le bâtiment il y a trois mois», confie le propriétaire qui désire garder l’anonymat. Sa femme et lui venaient tout juste de placer des tablettes pour l’ouverture d’un commerce.

«Un magasin général dans le fond, poursuit-il, ajoutant que c’est dur de vivre un tel événement. C’est un projet qui tombe à l’eau. Ma fille s’en venait justement ouvrir le commerce.»

«C’est triste, car on a commencé l’année avec un incendie majeur au centre-ville de Rivière-Rouge et l’on termine avec un autre. On souhaite que 2019 soit plus tranquille», de conclure Martin Cossette.

Partager:

Ronald McGregor - Info Nord , journaliste

  • Courriel