Suivez le courant!       819 623-7374
Partager:
12 décembre 2018

Industrie forestière

«Le marché va se transformer vers des postes plus qualifiés»

Kathleen Godmer , journaliste

Le marché de l’industrie forestière est appelé à se transformer en raison de la pénurie de main-d’œuvre et des nouveaux outils technologiques disponibles pour les entreprises (photo: Pixabay).
Le marché de l’industrie forestière est appelé à se transformer en raison de la pénurie de main-d’œuvre et des nouveaux outils technologiques disponibles pour les entreprises (photo: Pixabay).

Lors de sa deuxième édition du Grand rendez-vous BOIS qui se tenait au Casino de Mont-Tremblant le 29 novembre dernier, Signature Bois Laurentides a accueilli une soixantaine de participants. L’événement avait pour but de rassembler les gens de l’industrie forestière et de la transformation du bois pour échanger et partager de l’information sur des thèmes d’actualité touchant au milieu forestier.

Ce qu’il faut retenirLe Grand rendez-vous BOIS est organisé de façon annuelle afin d’échanger sur des sujets d’actualité et de favoriser l’acquisition de connaissance et le maillage d’affaires.

Cette année, les différentes thématiques abordées ont été la pénurie de main-d’œuvre et l’attraction des ressources humaines, le virage industriel 4.0 comme opportunité ainsi que le marketing.

Dans les prochaines années, on prévoit pour la MRC d’Antoine-Labelle une croissance démographique à la baisse et la progression d’une population de 65 ans et plus. La région aura donc un besoin criant de travailleurs pour pourvoir les différents postes dans le domaine de la forêt.

Ce qu’ils ont dit«La pénurie de main-d’œuvre avec laquelle doit composer l’industrie est intimement liée à l’arrivée de l’ère numérique et des nouveaux outils technologiques qui favorisent une prise de de?cision plus efficace. C’est pour cette raison que nous trouvions fort pertinent d’aborder les deux sujets.» — Justine Q. Ethier, directrice générale de Signature Bois Laurentides.

«Les entreprises de la filière ont également un besoin d’accompagnement au niveau marketing. Un e?vènement comme celui-ci permet d’ouvrir le dialogue, d’échanger les idées et de favoriser l’émergence de projets qui feront progresser le secteur.» — Justine Q. Ethier, directrice générale de Signature Bois Laurentides.

«Il faut vraiment voir l’arrivée de l’ère numérique comme une opportunité qui se présente. Le marché va se transformer vers des postes plus qualifiés. Les nouveaux outils technologiques deviendront une solution à la problématique de la main-d’œuvre puisqu’ils ne sont pas là pour remplacer l’humain, mais pour permettre de lui simplifier la tâche, d’assurer une meilleure productivité et une prise de décision plus rapide et plus juste.»— Justine Q. Ethier, directrice générale de Signature Bois Laurentides.

Faits saillantsLors de l’évènement, des conférenciers de renom ont échangé avec les entreprises sur des cas vécus en entreprise, des données sur le secteur, l’engouement du 4.0 ainsi que les éléments clés d’un marketing gagnant.

Selon Mme Ethier, les perspectives de croissance démographique pour la MRC d’Antoine-Labelle démontrent que celle-ci connaitra une croissance démographique inférieure à la moyenne québécoise et aux autres MRC des Laurentides et que l’importance relative de la population de 65 ans et plus sera en forte progression autant dans la MRC que partout Québec.

Pour l’ensemble de la région des Laurentides, on parle d’un besoin de quelque 60 100 emplois dû à la croissance de l’emploi (30%) et au remplacement des départs à la retraite (70%).

Signature Bois Laurentides est constitué en tant que créneau d’excellence dans le cadre de la démarche ACCORD du ministère de l’économie et de l’Innovation.

Partager:

Kathleen Godmer , journaliste

  • Courriel