Suivez le courant!       819 623-7374
Partager:
6 décembre 2018

Football

Nicolas Bourque-Lapointe: du Sommet au Voltigeurs

Kathleen Godmer , journaliste

Le joueur de ligne offensive, Nicolas Bourque-Lapointe quittera le Sommet à la fin de l’année scolaire pour aller rejoindre les Voltigeurs, équipe du cégep de Drummondville (photo: gracieuseté).
Le joueur de ligne offensive, Nicolas Bourque-Lapointe quittera le Sommet à la fin de l’année scolaire pour aller rejoindre les Voltigeurs, équipe du cégep de Drummondville (photo: gracieuseté).

«Nicolas est un excellent élément offensif qui viendra ajouter du physique à notre ligne qui sera imposante pour les prochaines années grâce à cet ajout de taille», a affirmé Nicolas Pelletier, responsable du recrutement au Cégep de Drummondville, suite à l’annonce du recrutement de Nicolas Bourque-Lapointe, le 26 novembre dernier. Qui est donc ce jeune athlète qui part vivre son rêve de football à Drummondville?

Comment on se sent après avoir reçu une telle nouvelle?

Je suis vraiment très content! Je pensais que je ne pouvais pas continuer au collégial, mais j’ai eu la preuve du contraire. Je me suis fait contacter par le recruteur Nicolas Pelletier. Je suis allé rencontrer au Cégep de Drummondville pour visiter le collège et savoir comment ça se passait pour l’équipe. On a beaucoup discuté et j’ai vraiment aimé ce qui en est ressorti. J’ai décidé d’aller à ce cégep-là et de joueur pour eux. C’est sûr que pour pouvoir jouer partant il va falloir que je me donne à fond et que je fasse mes preuves.

Qui est Nicolas Bourque-Lapointe?

Un gars ben normal… Je vais avoir bientôt 17 ans et je termine mon secondaire à la Polyvalente Saint-Joseph. Je me considère comme un élève normal, je vais à mes cours, je fais mes devoirs… Je suis du genre à toujours m’impliquer à fond autant dans les études que dans les sports. Je suis né à Saint-Jérôme, mais on a déménagé ici quand j’ai commencé ma première année du primaire. Présentement je mesure six pieds et je pèse 287 livres. Je pense que ça me permet d’avoir la bonne position dans mon sport et d’être bien à ma place dans le football qui est ma principale passion.

Pourquoi avoir choisi le football?

C’est un choix que j’ai fait au début de mon secondaire. J’aime ça parce que ça bouge et que c’est physique, mais ça prend aussi beaucoup de stratégie. C’est un sport qui nous force à toujours nous dépasser et à aller au bout de nous-mêmes.

Quel est le chemin parcouru jusqu’à maintenant dans ce sport?

Comme je disais, j’ai commencé en secondaire 2. L’année d’avant, je n’étais pas certain d’aimer ça. J’ai finalement décidé d’aller essayer le camp de recrutement du Sommet. J’ai aimé ça, mais c’était des pratiques intérieures… C’est quand on a commencé à jouer à l’extérieur que j’ai vu et compris que c’était pour moi. Depuis que je joue, j’ai toujours été avec le Sommet à Mont-Laurier. Je suis joueur de ligne offensive, on passe souvent plus sous le radar que les porteurs de ballon ou les attrapeurs, mais je considère que je joue bien parce que j’ai toujours eu une place partante.

Qu’est-ce qui s’en vient pour toi dans les prochaines années?

Je termine mon année scolaire ici et l’an prochain, je vais être au Cégep de Drummondville en comptabilité et gestion. Ça fait près de deux ans que j’ai envie de suivre ce genre de formation. Je vais jouer pour les Voltigeurs en parallèle avec mes études. Si l’occasion se présentait de faire carrière dans le football, c’est sûr que je la prendrais, mais pour l’instant mon objectif est de surtout me concentrer sur mes années d’études. Je ne veux pas me faire trop d’idées, ça pourrait affecter ma capacité de jeu et mes performances scolaires.

Partager:

Kathleen Godmer , journaliste

  • Courriel