Suivez le courant!       819 623-7374
Partager:
10 octobre 2018

Le brûlage des feuilles mortes, c’est à proscrire

Chaque année, à l’automne, la Société de protection des forêts contre le feu (SOPFEU) et les pompiers municipaux interviennent sur une vingtaine d’incendies en forêt. Les brûlages de feuilles mortes et d’autres résidus sont en grande partie responsables de ces incendies. Afin d’éviter des situations fâcheuses, la SOPFEU recommande d’opter pour des solutions écologiques et sécuritaires.On peut préparer de l’engrais pour la pelouse (tondre les feuilles pour les déchiqueter ou épandre les résidus sur le terrain de façon à ce qu’ils se dissimulent dans la pelouse), protéger les végétaux de l’hiver (ramasser les feuilles mortes rapidement pour éviter qu’elles pourrissent ; disposer des amas autour des plantes de façon à ce que l’air puisse circuler facilement; utiliser un filet de nylon pour les endroits plus venteux afin de maintenir les feuilles mortes), enrichir le compost (amasser les feuilles avant qu’elles ne soient trop humides et parsemées de taches noires; déchiqueter les végétaux afin qu’ils se décomposent rapidement; placer le surplus dans des sacs pour ensuite les remiser et les utiliser plus tard dans l’année) ou encore utiliser la collecte de résidus verts (privilégier cette option si les autres ne sont pas possibles; vérifier le calendrier de la collecte sélective de votre municipalité; vérifier comment disposer de vos feuilles mortes pour faciliter la cueillette). Photo: pexels.com.

Partager: