Suivez le courant!       819 623-7374
Partager:
10 octobre 2018

Tsunami bleu clair

Même Labelle n’a pas résisté à l’attrait de la CAQ

Simon Dominé , Rédacteur en chef

La nouvelle députée de Labelle, Chantale Jeannotte (photo: archives – Le Courant des Hautes-Laurentides).
La nouvelle députée de Labelle, Chantale Jeannotte (photo: archives – Le Courant des Hautes-Laurentides).

Aux mains du Parti Québécois depuis 1989, la circonscription de Labelle s’est ralliée elle aussi à la Coalition Avenir Québec (CAQ) le 1er octobre. La courte majorité avec laquelle la députée Chantale Jeannotte a été élue doit toutefois servir d’avertissement à la CAQ: les attentes vont être élevées dans les Hautes-Laurentides.

Des dix circonscriptions électorales des Laurentides, Labelle est celle qui a le plus hésité à donner sa confiance à la CAQ. En effet, la candidate caquiste Chantale Jeannotte a obtenu une majorité de 599 voix sur son adversaire Sylvain Pagé.

Il s’agit d’une avance relativement courte, si on la compare aux majorités obtenues par les autres candidats caquistes des Laurentides: 6 052 voix d’avance dans Bertrand, 7 137 dans Prévost, 5 405 dans Argenteuil, 6 425 dans Saint-Jérôme, 7 421 dans Les Plaines, 12 375 dans Blainville, 14 440 dans Mirabel, 7 402 dans Groulx et 9 574 dans Deux-Montagnes.

On se souviendra que le maire de Mont-Laurier, Daniel Bourdon, avait été pressenti pour porter les couleurs de la CAQ dans Labelle face à Sylvain Pagé. Il avait entretenu le suspense avant d’annoncer qu’il ne ferait pas le saut.

Fonctionnaire fédérale possédant une résidence secondaire à Mont-Tremblant, Mme Jeannotte était en quelque sorte une relative inconnue pour les électeurs de la circonscription. Sa victoire – même courte – est donc un bel exploit, car le député péquiste Sylvain Pagé, extrêmement bien ancré dans son comté depuis 17 ans, était encore considéré indélogeable à quelques jours des élections.

«La barre est haute», avertissent les électeurs

Considérant les promesses de la CAQ en matière de santé, d’éducation et d’économie, les défis qui attendent Mme Jeannotte sont nombreux dans Labelle, la circonscription la plus vaste, la moins peuplée et la plus pauvre de toutes les Laurentides.

C’est d’ailleurs les commentaires qui sont ressortis sur les médias sociaux: si la nouvelle députée a reçu son lot de félicitations et d’encouragements, elle a aussi été avertie qu’elle chaussait «de grands souliers» et qu’on attendait d’elle qu’elle tienne ses promesses.

Elle a elle-même pris le temps de s’adresser aux électeurs en publiant le 2 octobre un message sur Internet: «Chers concitoyens et chères concitoyennes de Labelle. Un immense merci pour la confiance que vous m’avez témoignée hier. Sachez que je compte vous représenter avec fierté et dignité et que je vais travailler très fort pour défendre les intérêts de Labelle. Merci à toute mon équipe d’amis et de bénévoles qui ont travaillé très fort à cette réussite. Je tiens à féliciter notre chef pour cette éclatante victoire ainsi que tous mes collègues de la CAQ! Maintenant, au travail»!

Transition «efficace et harmonieuse»

De son côté, Sylvain Pagé avait semblé entrevoir les résultats du 1er octobre. «Je sais que cette élection sera serrée» avait-il écrit la veille dans un message prémonitoire publié sur les réseaux sociaux. Les élcteurs lui ont donné raison, car il est passé très près d’une septième réélection de suite.

Le 3 octobre, prenant acte de sa défaite, il a félicité Mme Jeannotte et lui a souhaité un bon mandat, assurant que la transition se ferait de la meilleure façon possible. «J’ai déjà contacté Mme Jeannotte, nous allons nous rencontrer dans les prochains jours, afin de s’assurer que cette transition – les différents comités, certains dossiers – se fasse de façon efficace et harmonieuse», a-t-il lancé.

Il a remercié son personnel et les bénévoles pour leur travail, ainsi que la population pour la confiance témoignée pendant 17 ans. Chose certain: on risque de le revoir. «J’ai toujours à cœur ma région et des grands dossiers importants comme celui de l’environnement», a-t-il lancé.

Sylvain Pagé reçoit des centaines de messages

L’ex-député a été chaudement salué par les citoyens de Labelle. Beaucoup ont remercié ce «modèle exemplaire de politicien» pour sa «classe» et son «dévouement sans borne» envers la région. M. Pagé s’est dit très ému en recevant ces centaines de messages de remerciement et d’encouragement.

Le 4 octobre, pendant l’émission Entrée principale, l’acteur Vincent Graton a pris quelques minutes pour remercier à sa manière celui qui était «considéré comme un des plus grands gentlemen de l’Assemblée nationale».

Selon lui, M. Pagé laisse un important héritage aux citoyens du Québec, notamment avec son Manifeste pour une nouvelle culture politique, écrit en 2011, dans lequel l’ex-député apporte nombre de propositions pour contrer la partisannerie et la pensée unique en politique. «C’est vraiment quelqu’un qui m’a beaucoup inspiré et je tiens vraiment, Sylvain, à saluer ton parcours, comme le parcours des gens qui ont laissé une trace importante à l’Assemblée nationale», a conclu M. Graton.

«J’ai toujours à cœur ma région et des grands dossiers importants comme celui de l’environnement.»

– Sylvain Pagé

Partager:

Simon Dominé , Rédacteur en chef

  • Courriel