Suivez le courant!       819 623-7374
Partager:
10 octobre 2018

Élections provinciales dans Labelle

La CAQ et QS jubilent

Yves Rouleau - Info Nord

Le candidat solidaire défait, Gabriel Dagenais (à gauche sur la photo), a obtenu 15,34% des voix dans Labelle (photo: archives – Le Courant des Hautes-Laurentides).
Le candidat solidaire défait, Gabriel Dagenais (à gauche sur la photo), a obtenu 15,34% des voix dans Labelle (photo: archives – Le Courant des Hautes-Laurentides).

La défaite du député péquiste Sylvain Pagé, le 1er octobre dans la circonscription de Labelle, est une victoire à la fois par la candidate de la CAQ Chantale Jeannotte, qui a été élue, mais aussi pour le candidat Gabriel Dagenais, de Québec solidaire.

La nouvelle députée élue a laissé éclater sa joie vers 21h15 lorsque les réseaux de télévision ont annoncé qu’elle allait renverser Sylvain Pagé, qui semblait indélogeable dans Labelle. «Les régions étaient oubliées depuis 15 ans au Québec. Le message de notre chef François Legault qui affirmait qu’il allait s’occuper des régions a été entendu. La CAQ est un parti des régions», a affirmé la nouvelle députée de Labelle, quelques instants après avoir laissé éclater sa joie en compagnie d’un cercle restreint de supporteurs attablés dans un restaurant de Mont-Tremblant.

Les Québécois voulaient tourner la page. Ils en avaient assez des vieux partis et de leurs chicanes qui s’éternisent depuis 40 ans, a-t-elle ajouté. «Maintenant, le gouvernement va parler des vrais dossiers comme l’économie, les emplois payants, la santé, nos aînés et l’éducation», a-t-elle souligné.

Victoire morale

Pour le candidat de Québec solidaire (QS) Gabriel Dagenais, c’est également une victoire morale, lui qui a fini au 3e rang, en avant de la candidate du Parti libéral. «Nous sommes devenus une option crédible pour tout le monde. Dans l’avenir, nous allons devenir le 2e choix de beaucoup de gens», prédit-il. Rappelant le désir de son parti de voir un scrutin proportionnel être adopté au Québec, le candidat défait appelle à une plus grande collaboration entre partis pour faire front commun contre le nouveau gouvernement formé par la Coalition Avenir Québec.

«On incarne le changement, à QS, bien plus que la CAQ. Je pense que durant les quatre prochaines années, nous allons expérimenter la CAQ et que les gens vont réaliser qu’ils ne sont pas différents des libéraux dans leur vision de la société. Ça demeure un parti qui gère en fonction d’une économie de privilégiés, ce qui ne sera jamais à l’avantage d’une région défavorisée comme Labelle, où une personne sur cinq n’a pas les moyens de se nourrir», affirme-t-il.

Afin de contrer l’assaut qu’il prévoit de la CAQ contre les services publics, M. Dagenais promet que Québec solidaire s’organisera davantage dans le comté au cours des quatre prochaines années, notamment en s’implantant dans toutes les communautés. Il souhaite aussi que soient exposés les impacts locaux des politiques du gouvernement Legault, afin de confronter la nouvelle députée à celles-ci et convaincre l’électorat de pencher du côté de QS.

Soulignons que la candidate libérale, Nadine Riopel, n’avait pas retourné nos appels au moment de l’heure de tombée.

Partager:

Yves Rouleau - Info Nord