Suivez le courant!       819 623-7374
Partager:
10 octobre 2018

Convention collective

Le CISSS des Laurentides et la CSN signent une entente de principe

Kathleen Godmer , journaliste

Jean-François Foisy, qui est à la tête du CISSS des Laurentides, s’est dit satisfait de l’entente de principe signée à la dernière minute avec la CSN (photo: archives – Le Courant des Hautes-Laurentides).
Jean-François Foisy, qui est à la tête du CISSS des Laurentides, s’est dit satisfait de l’entente de principe signée à la dernière minute avec la CSN (photo: archives – Le Courant des Hautes-Laurentides).

Le centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) des Laurentides et le Syndicat des travailleurs et travailleuses des Laurentides en santé et services sociaux (CSN-STTLSSS) ont conclu, le 29 septembre dernier, une entente de principe sur les dispositions locales de la convention collective qui devra maintenant être soumise à ses membres avant d’être entérinée.

Ce qu’il faut retenir

-Au terme d’une intense négociation qui aura duré près de 20 heures, une entente de principe a été conclue dans la nuit du 28 au 29 septembre dernier entre le CISSS des Laurentides et la CSN-STTLSSS.

-Officiellement en négociation depuis octobre 2017, le syndicat a donc atteint son objectif d’une entente conclue avant l’échéance imposée du 1er octobre 2018.

-La loi prévoit 26 points obligatoires qui doivent être traités lors de négociations de ce genre. Dans le cas présent, les principaux points de litige étaient la mobilité et la stabilité du personnel.

Ce qu’ils ont dit

-«Je ne peux pas encore vous dire comment ç’a fini, car il faut quand même que je protège l’entente de principe pour les membres qui vont la recevoir en assemblées générales d’ici deux semaines. Je trouve important que ce soit eux qui soient informés en premier, mais ce que je peux vous dire, surtout pour le Nord, c’est qu’on a protégé les secteurs de Mont-Laurier et de Rivière-Rouge dans notre règlement pour s’assurer qu’il n’y ait plus de déplacements ou très peu.» - Dominic Presseault, président du syndicat

«Du moment où le comité, qui est formé de représentants, a respecté le mandat qui leur a été dévolu et a accepté l’entente de principe, on a bon espoir, théoriquement, que les membres acceptent et que ce sera signé.»

Jean-François Foisy, président-directeur général du CISSS des Laurentides

Faits saillants

Le syndicat des travailleuses et travailleurs des Laurentides en santé et services sociaux- CSN représente plus de 6000 employés de différents titres d’emploi au CISSS des Laurentides.

Pour la région d’Antoine-Labelle, ce sont 750 employés qui sont concernés par ces négociations.

C’est la fusion de sept anciens CSSS en une seule structure régionale qui a rendu obligatoires les négociations.

Plusieurs éléments de la négociation sont en lien direct avec la surcharge de travail et les répercussions sur la vie familiale et privée.

Dominic Presseault, président du syndicat, a confirmé que l’ensemble des postes seraient stabilisés et reliés à un port d’attache dans un établissement. Si l’employeur désire déplacer un travailleur, il devra maintenant lui payer son kilométrage et le temps du déplacement.

Une tournée d’assemblées générales débutera le 19 octobre prochain afin d’informer les membres sur les détails de l’entente de principe pour que ceux-ci puissent se prononcer et voter d’ici la fin novembre.

Partager:

Kathleen Godmer , journaliste

  • Courriel