Suivez le courant!       819 623-7374
Partager:

Alcool au volant

Un multirécidiviste ira réfléchir en prison pour les deux prochaines années

Gilles C. Poirier

Un Écorçois multirécidiviste en matière de conduite avec les facultés affaiblies écope de deux ans de prison (photo: pexels.com).
Un Écorçois multirécidiviste en matière de conduite avec les facultés affaiblies écope de deux ans de prison (photo: pexels.com).

Claude Poulin de Lac-des-Écorces, 53 ans, a été condamné le 24 septembre 2018 à une peine d’emprisonnement de deux ans et à une interdiction de conduire un véhicule pendant une période de cinq ans à sa sortie de prison.

La sentence a été prononcé par le juge Jean Roy après que Claude Poulin a enregistré son plaidoyer de culpabilité soit d’avoir conduit un véhicule alors que son taux d’alcoolémie dépassait 80 mg/100 ml de sang et d’avoir conduit un véhicule pendant une interdiction.

Arrêté près d’un CPE

L’individu à été intercepté le 18 septembre 2018 à 16 h44 à l’intersection des rues Sallaberry et Chasles à Mont-Laurier, à proximité du CPE Les Vers à Choux. L’arrestation a été possible suite à la dénonciation d’un citoyen qui a appelé les policiers de la Sûreté du Québec (SQ). Il s’est soumis à un test d’alcoolémie qui a démontré un taux d’alcoolémie de 144 mg/100 ml de sang. Lors de son arrestation, il était déjà assujetti à une interdiction de conduire un véhicule pour une période de cinq ans.

Il conduisait régulièrement

Malgré son interdiction, il a avoué conduire un véhicule deux à trois fois par semaine, ce qui a été confirmé par un témoin qui l’a vu conduire plusieurs fois par semaine depuis mars 2017.

Le juge a rappelé les dangers de la conduite d’un véhicule avec les facultés affaiblies et a fortement incité l’accusé à prendre tous les moyens pour soigner sa dépendance à l’alcool. «Conduire en état d’ébriété, c’est comme avoir un fusil chargé les yeux bandés et tirer dans la foule», a-t-il ajouté.

La procureure des poursuites criminelles et pénales a souligné à la cour que l’accusé en était à sa 8ième infraction en matière de conduite avec facultés affaiblies. Il a d’ailleurs été condamné à 14 mois de prison en 2013.

Le véhicule qui a été saisi lors de l’arrestation comme bien infractionnel n’appartenait pas à l’accusé et aucune décision n’a encore été rendue sur la confiscation du bien.

«Conduire en état d’ébriété, c’est comme avoir un fusil chargé les yeux bandés et tirer dans la foule.» – Juge Jean Roy

Partager:

Gilles C. Poirier