Suivez le courant!       819 623-7374
Partager:
5 octobre 2018

À Rivière-Rouge

Le centre d’exposition de la gare obtient un succès sans pareil

Ronald McGregor - Info Nord , journaliste

Luc Bourgeois est le président du Comité culturel de Rivière-Rouge. Il est aussi le responsable du bureau d’accueil touristique (BAT) de Rivière-Rouge. Précisons que les données du centre d’exposition du BAT et du centre d’exposition de la gare sont deux mondes (Ronald McGregor – L’Information du Nord).
Luc Bourgeois est le président du Comité culturel de Rivière-Rouge. Il est aussi le responsable du bureau d’accueil touristique (BAT) de Rivière-Rouge. Précisons que les données du centre d’exposition du BAT et du centre d’exposition de la gare sont deux mondes (Ronald McGregor – L’Information du Nord).

L’achalandage du centre d’exposition de la gare de Rivière-Rouge monte en flèche depuis deux ans et pourrait atteindre 3 500 visiteurs cette année.

«Côté achalandage, on est en hausse», lance le président du Comité culturel de Rivière-Rouge, Luc Bourgeois. L’organisme voit à l’animation et la programmation d’activités sur le territoire de la Ville et au centre d’exposition.

En fait, l’achalandage est en hausse constante depuis 2016. Cette année-là, de janvier à décembre, seulement 592 personnes sont venues au centre d’exposition contre 2 692 en 2017. Au 20 septembre 2018, on dénombre 3 289 visiteurs et l’année n’est pas terminée.

D’ici la fin décembre, il reste l’exposition de l’illustrateur Denis Rodier à comptabiliser. «Je suis certain que cette expo va créer un engouement», indique M. Bourgeois, qui vise un total de 3 400 à 3 500 visiteurs pour 2018.

Les grands facteurs du succès

La création d’un mur réservé aux découvertes régionales et artistes émergents contribue certainement à la réussite du centre. Le succès de Denise Gareau sur ce mur est indéniable et d’autres suivront au cours de la prochaine année.

Selon le président, tous les médiums remportent un succès. «La diversité, selon moi, amène la clientèle. Le monde est curieux, c’est gratuit et l’on est bien situé en plus d’être ouvert 53 heures par semaine en été, et 18 heures durant le reste de l’année.»

Une autre raison du succès repose sur la façon de gérer les vernissages en offrant une visibilité aux commanditaires et des prix de présence. Depuis quelques mois, le comité culturel permet l’étalage de produits régionaux adaptés à l’activité, comme les vins, la bière, les fromages, etc. Le président se dit d’ailleurs ouvert à discuter avec d’autres commanditaires.

«Effectivement, on a changé notre approche aux vernissages et on va changer encore. Le fait d’avoir des dégustations est un plus. Même chose pour les billets de spectacles à l’Espace Théâtre que l’on fait tirer comme prix de présence», dit-il.

À qui, jusqu’à maintenant, revient le plus grand succès d’exposition ? «Le grand succès jusqu’à maintenant est celui de Siloë Leduc qui a vendu pour 7 000$ de toiles à son vernissage cet été. Et pas des ventes à sa mère ou sa tante», de blaguer Luc Bourgeois.

Le Comité culturel de Rivière-Rouge présentera bientôt sa programmation 2019.

Partager:

Ronald McGregor - Info Nord , journaliste

  • Courriel