Suivez le courant!       819 623-7374
Partager:
25 septembre 2018

Mort de Geneviève Thibault

Nancy Courcelles est sous mandat d’arrestation

Simon Dominé , Rédacteur en chef

La Toyota Echo conduite par Nancy Courcelles après l’accident qui a coûté la vie à la passagère Geneviève Thibault (photo: archives – Code Rouge Mont-Laurier).
La Toyota Echo conduite par Nancy Courcelles après l’accident qui a coûté la vie à la passagère Geneviève Thibault (photo: archives – Code Rouge Mont-Laurier).

Cinq mois après avoir été impliquée dans un accident de la route sur la 117 qui a coûté la vie à Geneviève Thibault, Nancy Courcelles est désormais sous le coup d’un mandat d’arrestation.

Le Courant des Hautes-Laurentides a obtenu son nom et une copie du mandat grâce à des informations reçues du public. Le mandat d’arrestation a été signé à Mont-Laurier le 5 septembre dernier par le juge de paix Jean-Jacques Gagné.

On reproche à la femme de 44 ans d’avoir pris le volant d’un véhicule (une Toyota Echo) alors que sa capacité de conduire était affaiblie par l’effet de l’alcool ou d’une drogue et d’avoir consommé une quantité d’alcool telle que son alcoolémie dépassait 80 mg/100 ml de sang, causant la mort de Geneviève Thibault et des lésions corporelles à une autre personne.

Le sergent Marc Tessier, du service des communications de la Sûreté du Québec (SQ) a indiqué avoir reçu un rapport préliminaire sur l’enquête qui a suivi le drame, mais n’a pas voulu commenter davantage le dossier.

Questionné à savoir pourquoi Mme Courcelles n’avait pas été placée sous le coup d’un mandat d’arrestation plus tôt, le sergent a toutefois répondu qu’«On ne peut pas arrêter une personne sans avoir le rapport officiel du laboratoire qui nous mentionne que la personne avait les capacité affaiblies. C’est pour ça que l’enquête est toujours en cours. En attente du rapport qui devrait être transmis dans les prochaines semaines».

Elle pouvait encore conduire depuis le mois de mai

Depuis son accident, Mme Courcelles peut-elle conduire un véhicule, a demandé Le Courant au sergent Tessier? «Oui, à moins qu’il y ait autre chose depuis qui pourrait lui interdire de conduire (infraction au code de la sécurité routière, suspension, etc, …)», a précisé l’agent de la SQ.

Rappelons que le 8 mai 2018, ver 21h30, la voiture de Mme Courcelles s’est engagée dans une courbe de la route 117 en direction sud à Lac-Saguay. Elle a empiété dans l’autre voie et est entrée en collision avec une camionnette qui se dirigeait vers le nord. La passagère de la Toyota Echo conduite par Mme Courcelles, Geneviève Thibault, 26 ans, a perdu la vie. Au moment des faits, la SQ avait signalé que les passagers de l’autre véhicule avaient quant à eux subis des blessures légères.

D’après nos informations, au moment d’écrire ces lignes, Nancy Courcelles n’a pas encore été arrêtée.

Partager:

Simon Dominé , Rédacteur en chef

  • Courriel