Suivez le courant!       819 623-7374
Partager:
13 septembre 2018

Première levée des bacs bruns dans la Rouge

La RIDR satisfaite de la récolte des matières organiques

Ronald McGregor - Info Nord , journaliste

Sur cette photo, un camion a déversé le contenu de sa première récolte de matières organiques à la RIDR (photo: gracieuseté – RIDR).
Sur cette photo, un camion a déversé le contenu de sa première récolte de matières organiques à la RIDR (photo: gracieuseté – RIDR).

La direction de la Régie intermunicipale des déchets de la Rouge (RIDR) se dit satisfaite de la première récolte des bacs bruns dans quatre localités de la Rouge: Rivière-Rouge, Nominingue, La Macaza et L’Ascension.

Rose-Marie Schneeberger, conseillère au développement à la RIDR, confirme que le résultat de la récolte dépasse les prévisions. La direction prévoyait 14 tonnes et demie de matières organiques, les camions en ont déversé une tonne de plus.

«C’est sûr que dans une première collecte, il y a une variation entre les municipalités entre le moment où les gens ont reçu les bacs et la collecte. Moi, j’avais le mien depuis trois semaines et d’autres, deux jours avant. Le mien était plein. Les prochaines collectes seront plus concluantes.»

Quelques rejets

Côté qualité des matières, là aussi la direction est satisfaite. La Patrouille verte sur le terrain cet été a aidé plusieurs personnes à démystifier l’usage du bac brun. Mme Schneeberger précise que les villégiateurs étaient généralement au courant des procédures, pratiquant déjà la collecte à leur résidence principale.

La conseillère rappelle qu’avant tout, les matières organiques servent à faire du compost pour la distribution. Dans la collecte, des matières non désirées se trouvaient dans quelques bacs bruns. «Il y a eu de petits sacs et des contenants en plastique et en styromousse», indique-t-elle.

À l’arrivée des camions au Complexe environnemental de la Rouge à la RIDR, les déchets sont versés sur le plancher à un endroit précis où se trouve aussi un bac noir pour la récupération des matières non désirées. «On mesure ensuite la quantité de rejet et l’on dépose le tout dans ce bac. C’est à peine un fond pour un voyage.»

Billets de courtoisie

Lors de la collecte amorcée le 3 septembre, un «billet de courtoisie» était accroché à la poignée du bac brun, peu importe si les gens déposaient les bons déchets ou non. La majorité a reçu une mention de félicitations. Soulignons que sur ces billets, il y a trois indications. «Certains ont reçu un billet jaune qui disait de faire attention au sac de plastique ou au contenant de styromousse. Il y a eu quelques billets rouges et l’on ne ramasse pas le bac. Ces gens n’avaient pas compris à quoi sert le bac brun. Mais ce sont de rares exceptions.»

Outre les municipalités citées, la collecte dans la Rouge n’a pas eu lieu à Lac-Saguay parce que les bacs ont été distribués très tard dans la semaine. À Labelle et La Minerve, la première collecte a lieu cette semaine (celle du 10 septembre). La RIDR a par ailleurs demandé aux municipalités de maintenir la collecte toutes les semaines à cause de la chute prochaine des feuilles qui restent une excellente matière pour le compost de qualité, quoique la RIDR suggère de les laisser au sol.

Partager:

Ronald McGregor - Info Nord , journaliste

  • Courriel