Suivez le courant!       819 623-7374
Partager:
13 septembre 2018

Élections provinciales

Francis Brosseau, candidat du Parti conservateur du Québec

Kathleen Godmer , journaliste

Francis Brosseau, candidat du Parti conservateur du Québec dans Labelle (photo: gracieuseté).
Francis Brosseau, candidat du Parti conservateur du Québec dans Labelle (photo: gracieuseté).

Âgé de 35 ans, Francis Brosseau est un passionné de tout ce qui touche à l’économie et à la politique. Il est à une étape de sa vie où il veut que les choses bougent et autant dans sa vie personnelle que sur le plan de la politique il réclame le changement.

Habitant présentement Montréal, M. Brosseau se dit très attaché aux Laurentides puisque ses racines paternelles viennent de la région d’Huberdeau. Il a une formation comme comptable, un baccalauréat en administration des affaires de HEC Montréal.

Il a travaillé surtout dans le domaine de la finance auprès de différentes institutions. Depuis quelques années, il fait une réorientation professionnelle et se tourne de plus en plus vers les travaux manuels. Présentement, il est travailleur autonome dans le domaine de la construction et de la rénovation.

M. Brosseau se sent interpellé par l’idéologie du Parti conservateur du Québec (PCQ) qui se veut plus de droite économique et, avec sa formation, le candidat a un grand intérêt pour ce qui touche aux finances publiques et aux finances personnelles.

«Vivre et laisser vivre»

Ayant beaucoup travaillé avec les gens à préparer leur retraite et ayant constaté qu’une grande part de cet argent va au gouvernement, le candidat se dit inquiet. Malgré le fait que le gouvernement en place affirme garantir la retraite avec le RRQ et d’autres promesses, il est soucieux de ce qui restera pour les jeunes générations lorsque leur tour sera venu.

Les cotisations augmentent, les fonds diminuent au fur et à mesure avec les populations vieillissantes et il considère que le temps est venu de mettre de l’ordre dans tout ça. Dans la même optique que son parti, il désire en redonner plus aux citoyens de toutes classes.

Comme le PCQ est surtout axé sur les valeurs économiques plutôt que sur des valeurs morales, M. Brosseau partage l’approche libertarienne. Il apprécie particulièrement l’aspect «vivre et laisser vivre» qui fait partie de la mentalité des conservateurs.

«Tasser Québec du chemin»

Conscient qu’aucun candidat conservateur ne s’est présenté dans la région depuis de nombreuses années, M. Brosseau souhaite faire redécouvrir ce parti et ses valeurs à la population. Le candidat considère la politique comme étant sa drogue, son adrénaline et elle se retrouve toujours au cœur de ses activités. Il s’est d’ailleurs beaucoup impliqué auprès du parti par le passé. Maintenant qu’il est candidat, il a comme objectif, s’il est élu, de «tasser Québec du chemin». Selon lui, les régions dépendent trop des décisions prises à Québec et il souhaiterait que chaque municipalité soit responsable de ses décisions.

En parfait accord avec la plateforme électorale de son parti, M. Brosseau se sent particulièrement interpellé lorsque le parti parle de liberté individuelle et affirme vouloir faire confiance aux Québécois en leur donnant leur place dans le Québec et dans le monde. C’est en privatisant plusieurs secteurs économiques (SAQ, cannabis, santé, développement) qu’il souhaite avoir un État au service des Québécois et non l’inverse.

Partager:

Kathleen Godmer , journaliste

  • Courriel