Suivez le courant!       819 623-7374
Partager:
12 septembre 2018

Tourisme d’affaires

Les Hautes-Laurentides attirent un autre événement d’envergure

Marie-Hélène Gaudreau, directrice générale de la CDC des Hautes-Laurentides, a convaincu la Table nationale des CDC d’organiser son plus gros rassemblement annuel dans la région (photo: archives – Le Courant des Hautes-Laurentides).
Marie-Hélène Gaudreau, directrice générale de la CDC des Hautes-Laurentides, a convaincu la Table nationale des CDC d’organiser son plus gros rassemblement annuel dans la région (photo: archives – Le Courant des Hautes-Laurentides).

La Table nationale des Corporations de développement communautaire (TNCDC) a choisi de tenir son plus important rassemblement annuel, qui réunira plus de 60 représentants des 65 CDC du Québec, dans les Hautes-Laurentides, du 4 au 7 juin 2019.

Cette annonce de Réunions & congrès Hautes-Laurentides (RCHL) vient de porter à trois son tableau de chasse en termes d’attraction d’événements d’envergures dans la région depuis son lancement officiel, en février 2017.

Cette fois-ci, c’est la directrice de la CDC des Hautes-Laurentides, Marie-Hélène Gaudreau, qui a agi à titre d’ambassadrice pour RCHL. Elle qui a travaillé dans plusieurs milieux (forestier, politique, santé) était tannée de toujours devoir se déplacer vers les grands centres pour les rassemblements d’envergures nationales ou régionales.

«Le plus loin dans le nord où (un événement du genre, NDLR) peut se faire, c’est à Saint-Faustin, déplore-t-elle. Il y en a qui font une demi-heure dans le nord puis ça les fatigue.»

Et pourtant, lorsqu’elle a posé la candidature des Hautes-Laurentides au rassemblement de la TNCDC de juin dernier, à Thetford Mines, elle n’a pas eu à vanter outre mesure la région et ses attraits pour convaincre ses collègues.

«J’ai vendu un peu la région, mais les gens ont dit “Bien là, si c’est chez vous, on est sûr que ça va être cool!”», raconte-t-elle. «En juin dernier, j’étais à Thetford Mines, là j’ai dit “Si on est capable d’aller à Thetford Mines, on est bien capable d’aller à Mont-Laurier.”», ajoute-t-elle.

Des activités réparties sur plusieurs sites

Comme l’événement chevauche la première édition du Congrès Forêt Signature, aussi chapeauté par RCHL et qui monopolisera l’Espace Théâtre de Mont-Laurier du 6 au 8 juin prochain, on ne sait pas encore où exactement se dérouleront toutes les activités de la TNCDC.

Certaines auront lieu à l’Espace Théâtre, mais les représentants des CDC vont aussi se déplacer sur le territoire dans des pourvoiries ou parcs régionaux, par exemple, qui restent toujours à déterminer. «On a du temps» pour négocier des prix et décider, souligne Mme Gaudreau.

Cela contribuera à l’«opération séduction» que veut déployer RCHL, qui a pour objectif «d’exploiter nos nombreux attraits afin de procurer une expérience hors du commun a? ces visiteurs des quatre coins de la province, et ainsi les inciter a? revenir chez nous».

On estime que ce rassemblement engendrera des retombées économiques d’environ 57 000$ pour les restaurateurs, hôteliers et commerçants de la région.

«On va utiliser l’Espace Théâtre, mais on veut aussi leur faire goûter la nature.»

- Marie-Hélène Gaudreau, directrice de la CDC des Hautes-Laurentides

Partager: