Suivez le courant!       819 623-7374
Partager:
8 août 2018

Écoles de Soccer de l’Impact

38 jeunes suivent une classe de maître

Les Écoles de Soccer de l’Impact de Montréal ont tenu un camp de perfectionnement à Mont-Laurier du 30 juillet au 1er août 2018. Près de 40 jeunes ont pu profiter des conseils d’entraîneurs de calibre professionnel pour peaufiner leur jeu.

Toujours dans le souci de «rabattre les frontières des distances» pour les jeunes joueurs de soccer lauriermontois et leur permettre d’aspirer à poursuivre dans ce sport, Adam Constantineau était bien heureux de voir autant de jeunes sur le terrain synthétique multisports de Mont-Laurier.

«Le fait d’amener l’Impact de Montréal à Mont-Laurier, ça donne l’opportunité aux jeunes de repousser leurs limites puis même d’atteindre un niveau plus élevé qu’en restant à Mont-Laurier», expliquait M. Constantineau.

Ils sont près de 40 à avoir joué pendant trois jours sous les regards attentifs des entraîneurs des Écoles de Soccer de l’Impact, Maxime Le Noë, Simon De Andrade et Romain Girard. Ces derniers leur ont fait faire toutes sortes d’exercices de perfectionnement puis, à la fin de chaque journée, ont supervisé des mini-matchs.

Avec leur inscription au camp, les jeunes ont tous reçu deux chandails, un ballon et un billet pour assister à un match opposant l’Impact de Montréal au Colombus Crew le 6 octobre 2018, au Stade Saputo.

Former l’élite de demain

Les Écoles de Soccer de l’Impact sillonnent les routes du Québec pour faire bénéficier de leurs conseils les jeunes joueurs d’un peu partout dans la province. Ils se sont notamment rendus à Montréal, Laval, Brossard, Sherbrooke, Québec, Trois-Rivières, Val-d’Or, Rimouski et même Ottawa.

Certains camps ont «des programmes plus performance, plus élite, où là on va avoir une exigence beaucoup plus forte», souligne Maxime Le Noë. «Notre objectif, tout simplement, c’est d’amener ces jeunes à devenir des joueurs de la préacadémie ou de l’académie» de l’Impact, ajoute-t-il.

Quelques joueurs de l’Académie de l’Impact ont même déjà réussi à faire le saut au niveau professionnel, dont les milieux de terrain David et Mathieu Choinière, deux frères, qui ont respectivement rejoint le onze montréalais en 2016 et en 2018.

Coacher: une question de partage

Qu’est-ce que les coachs des Écoles de Soccer de l’Impact retirent des nombreuses heures qu’ils passent avec jeunes et ballons sur les terrains de soccer d’un peu partout au Québec?

«Nous en tant que joueurs on a déjà reçu cet enseignement, mentionne Romain Girard. Je pense que c’est pas que dans le soccer, le partage, ça fait partie de tout (…) C’est valorisant de partager quelque chose, et en retour on reçoit beaucoup aussi de la part des jeunes parce qu’ils nous remercient, parce qu’ils ont des sourires.»

Simon De Andrade abonde dans le même sens, soulignant que «le partage et le travail d’équipe, c’est inscrit dans la devise et dans la vision» de l’Impact de Montréal.

«C’est une communion en fait, ajoute Maxime Le Noë. Quand on est dans un même environnement, qu’on a cette même passion d’un même sport, qu’on s’amuse avec des jeunes, c’est ça la récompense, c’est que tu t’amuses avec eux.»

Des jeunes enchantés par l’expérience

Qu’est-ce que Laurent Lapalme a le plus aimé de recevoir des conseils de professionnels? «Eux ils connaissent plus de techniques que les coachs à Mont-Laurier, parce que dans d’autres villes les techniques sont développées autrement.» «Ils m’ont appris à plus communiquer, à tirer plus fort», résume-t-il.

Avoir le logo de l’Impact sur son chandail «c’est cool», dit Evan Binette, qui a apparemment très bien dormi après chaque journée du camp. «C’est le fun, mais c’est essoufflant un moment donné», ajoute-t-il.

Le grand frère de Laurent, Louis Lapalme, qui fera le voyage à Barcelone l’été prochain avec Evan, a particulièrement aimé les heures de matchs à la fin de chaque journée. «Les exercices sont le fun, mais à cause de la chaleur, c’était dur», explique-t-il.

Le jeune Laurent aimerait d’ailleurs répéter l’expérience: «C’est vraiment le fun, ça serait cool qu’ils reviennent tous les étés».

De retour l’an prochain

Et bien le vœu de Laurent sera exaucé. L’accueil, les installations et la bonté des gens de la région ont charmé les entraîneurs des Écoles de Soccer de l’Impact, si bien que les Écoles de Soccer de l’Impact seront de retour à Mont-Laurier l’été prochain.

«Des enfants présents au camp jusqu’au personnel des restaurants et de l’hôtel, les coachs ont véritablement apprécié l’accueil chaleureux qui leur a été réservé chaque jour peu importe où ils déposaient les pieds», rapporte Adam Constantineau.

Après s’être entretenu avec le directeur des Écoles de Soccer de l’Impact, Nicolas Gaillard, M. Constantineau a annoncé en primeur au Courant que «l’expérience fut si satisfaisante pour l’ensemble des acteurs impliqués qu’il y aura une nouvelle édition dès l’an prochain».

Partager: