Suivez le courant!       819 623-7374
Partager:
5 octobre 2017

Beau succès pour la journée agro-environnementale

Le Comité du bassin versant de la rivière du Lièvre (COBALI) et le Groupe Conseil Agricole des Hautes-Laurentides (GCAHL) se réjouissent du succès obtenu lors de la journée agro-environnementale qui a eu lieu le 4 octobre dernier à la Ferme Bovine Annaka, à Mont-Laurier. 

Une trentaine d’intervenants et producteurs agricoles étaient présents lors de cette journée organisée pour les agriculteurs de la région. De plus, quelques riverains du lac des Îles ont pris connaissance des aménagements agro-environnementaux réalisés par les producteurs agricoles pour améliorer la qualité de l’eau.

L’Union des producteurs agricoles (UPA) Outaouais-Laurentides a débuté la journée avec un atelier sur le code de sécurité routière concernant la machinerie agricole, ainsi qu’une présentation sur le drainage et l’entretien des cours d’eau dans un contexte de changements climatiques. Le COBALI a présenté pour sa part un aperçu de la qualité des cours d’eau agricoles et les résultats d’un projet pilote de bandes riveraines élargies au ruisseau Lanthier.

Objectif : mieux protéger les cours d’eau

Grâce à l’implication de deux producteurs agricoles, Robert Desjardins et Roland Lacelle, et avec le soutien financier du volet 3.1. du programme Prime-Vert 2013-2018 du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ), le COBALI a évalué pendant trois ans la croissance de différentes espèces d’arbres et d’arbustes plantées le long des rives du ruisseau Lanthier, un tributaire du lac des Îles dont la qualité de l’eau est problématique. 

L’objectif était de déterminer quelles espèces de végétaux sont les plus appropriées pour augmenter la largeur des bandes riveraines en milieu agricole, tout en requérant un minimum d’entretien. Les participants ont visité ces deux sites de plantation, ainsi qu’une stabilisation de rive par enrochement végétalisé, présenté par ÉcoGestion FloraBerge.

Pour Pierre-Étienne Drolet, biologiste au COBALI, « l’évènement a permis de réunir les producteurs et de partager leurs bons coups en matière de protection des cours d’eau, tout en permettant aux divers intervenants du monde agricole et de la gestion de l’eau d’échanger et de réseauter. Il s’agit donc d’une belle formule! ».

Partager: